Auto-édités, Thomas Lejeune

Une dose d’adrénaline – Thomas Lejeune

image

J’ai eu la chance d’être une des bêta-lectrices du second livre autoédité de Thomas Lejeune, que je vous avais présenté dans ma chronique de son premier livre, Renversant. Si ce dernier était un thriller classique, son second opus nous propulse cette fois au cœur d’un jeu, où passé et présent se mêleront pour semer en nous une sorte de doute et d’interrogations permanents.

Préparez votre passeport, je vous emmène une nouvelle fois en Irlande pour prendre Une dose d’adrénaline !

 

L’histoire (4è de couverture)

« Jamais je n’aurais pensé que ce soir-là mon passé me rattraperait, qu’il m’ôterait la vie. »

À Dublin, après sa journée de travail, Emmy sort. Alors qu’elle et Aaron devaient se retrouver le lendemain et se lancer un nouveau défi comme le veut leur amour, personne ne sait où elle se trouve. Le jeu est-il allé trop loin ? En charge de l’enquête, l’officier Ermingh qui brigue une promotion est-il le mieux placé pour la résoudre ou trop impliqué dans celle-ci ? Dans une période où l’Irlande est en proie au chômage et réserve un avenir des plus moroses aux jeunes, envolez-vous pour la Green Erin, au cœur de Dublin et de sa côte et vivez l’histoire « adrénalinée » d’Emmy et Aaron. Si la vie n’était qu’un jeu, jusqu’où iriez-vous ?

 

C’est rare que je mette en résumé une quatrième de couverture, mais je l’ai trouvée tellement bien faite que je n’ai pas voulu en dire d’avantage, histoire de garder intact le suspens pour tout le monde.

 

« La vie n’a qu’un charme vrai : c’est le charme du jeu. » – Jean Claude Killy

On fait la connaissance d’un petit couple sympathique et peu conventionnel. Ils sont jeunes, ils sont différents parce qu’ils ne rentrent pas dans le moule préétabli d’une société irlandaise austère et en pleine crise. Leur truc à eux, c’est le jeu, le jeu qui va loin, à l’image d’un jeu de rôle grandeur nature. Ils vivent des situations parfois farfelues, ils ont une vie de couple extravagante et c’est grâce à ça qu’ils vivent pleinement leur amour et arrivent à s’épanouir sans tomber dans la routine. Sauf que quand l’un deux, en l’occurrence Emmy, va disparaître, c’est toute une vie, et même un style de vie, qui s’éteindra en même temps. Comment alors, surmonter la perte de celle qui nous faisait vibrer ? Comment accepter cette disparition mystérieuse quand tous les indices convergent vers une fin tragique ? Malgré les années qui passent, malgré Megan, la nouvelle compagne d’Aaron, Emmy est toujours là, quelque part dans un coin de sa tête, dans ses tripes même. Elle était son shoot, elle était sa dose d’adrénaline, sa drogue, celle grâce à qui il pouvait vivre librement et qui faisait de sa vie une grande aventure. Comment accepter, maintenant, de revenir à une vie bien cadrée ?

L’élément déclencheur, bien malgré elle, du réveil d’Aaron, sera la personnalité de Megan, si différente, si banale et insipide. C’est en prenant ce constat en pleine tête qu’il prendra la décision de creuser encore, pour faire la lumière sur la disparition d’Emmy, alors qu’il s’est déjà passé trois ans depuis sa disparition.

Si leur vie est un jeu, j’ai également vécu cette lecture comme tel. Un jeu énigmatique, où j’ai été guidée par une frise chronologique qui m’a permis de me pas me perdre dans les différents allers-retours entre présent et passé, où j’ai soupçonné, tiré des conclusions (parfois hâtives), où j’ai mené l’enquête parce que, mince alors, je sentais qu’il y avait quelque chose de sous-jacent dans cette banale disparition. C’est un jeu de piste que vous propose ici Thomas Lejeune : c’est lui qui mène la danse, nous ne sommes que des pantins entre ses mains. Il nous amène à un dénouement loin de ce que l’on aurait imaginé, et quand on croit que cette fois c’est bon, c’est terminé, que tout est enfin rentré dans l’ordre, la situation bascule à nouveau de manière déconcertante.

L’île verte

Thomas Lejeune nous emmène donc à nouveau dans cette Irlande qui lui est chère. L’action principale se déroule à Dublin, cette ville jeune et cosmopolite. On ressent l’amour que porte l’auteur pour ce pays, à l’image de ce qu’on avait pu découvrir dans son premier roman. La ville de Dublin, connue pour être une des capitales d’Europe les plus animées, est largement mise en avant : j’ai eu parfois le sentiment qu’elle était un personnage à part entière dans l’intrigue, comme si elle était le témoin privilégié et silencieux du passe-temps des deux jeunes gens et de la disparition de la jeune femme.

 

Le mot de la fin

Vous savez que j’apprécie vraiment les thrillers qui me font voyager et qui me donnent envie de découvrir d’autres contrées, et bien ici encore une fois c’est réussi ! J’ai le projet depuis quelques temps de me rendre en Irlande, force est de constater que ce livre m’en donne encore plus envie !

L’écriture de Thomas s’est affinée entre les deux opus, elle a gagné en maturité, l’intrigue est complexe tout en restant réaliste, et j’espère sincèrement que son travail sera récompensé par le succès qu’il mérite, à l’image de son premier livre, Renversant. L’auteur étant relativement discret sur les réseaux sociaux, je compte sur les lecteurs qui auront lu Une dose d’adrénaline pour en parler, le plus possible, pour donner envie à d’autres de le découvrir. Parce que le bouche à oreille est plus que jamais le moteur principal d’un succès pour un autoédité.

Je remercie infiniment Thomas pour la confiance qu’il m’a accordée en me proposant son manuscrit, pour avoir accepté mes remarques positives ou négatives, pour avoir joué le jeu en acceptant, non sans une certaine angoisse je pense, la totale liberté dans ma chronique, qu’elle soit positive ou négative, et enfin pour la qualité de nos échanges.

Une dose d’adrénaline est disponible à partir d’aujourd’hui, et il est en vente en format Ebook ou en formation papier sur Amazon.

 

Publicités

3 réflexions au sujet de “Une dose d’adrénaline – Thomas Lejeune”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s