Non classé

Le premier sang – Sire Cedric

image

Une pépite !

Le premier sang commence par la mort d’un caïd, Ismaël,  brûlé vif dans son appartement de cité. Eva Svärta, une femme flic albinos, et son collègue Erwan (dont on a fait la connaissance dans le livre de fièvre et de sang, sont aux premières loges car ils se trouvaient en planque en bas de l’immeuble. Ils découvriront, dans un congélateur de l’appartement du caïd, un bébé congelé.
On fait rapidement la connaissance de Madeleine Reichs, une riche femme d’affaire qui est victime de blessures étranges lors d’un repas en tête à tête avec son mari : la peau de ses joues est écartelée et elle se met à saigner, sous le regard horrifié de l’homme qui ne comprend pas ce qu’il voit… contrairement à Madeleine… Alexandre Vauvert, flic à Toulouse, dont on avait également fait la connaissance lors de la lecture de De fièvre et de sang, enquête lui, sur la disparition inexpliquée d’un homme. Forcément… tout est lié !
Eva poursuit elle, de son côté, sa quête pour mettre fin au mal qui la ronge depuis le terrible drame qu’elle a vécu durant son enfance. Les fantômes du passé surgiront alors de l’ombre dans laquelle ils étaient en sommeil depuis de nombreuses années.

Une partie des auteurs fantastiques ont la fâcheuse tendance à commencer une histoire de manière très réaliste, avant de te jeter tous les clichés fantastiques dans ta tête de lecteur d’un coup, sans aucune subtilité ni parcimonie, juste pour te faire flipper un bon coup…. avec Sire Cedric c’est très différent; il distille petit à petit, au fil du récit et de l’enquête policière (qui elle, est bien réelle), des scènes et éléments fantastiques… ça va chercher loin
, encore une fois loin des clichés qui ont vulgarisé le genre (mais si vous savez, l’esprit malsain qui harcèle une pauvre victime qui n’avait rien demandé, la poupée maléfique qui rêve de vous découper en morceaux ou encore les portes qui claquent toutes seules [j’exagère à peine! ]).
Si vous aimez les histoires avec des cadavres mutilés, de sorcellerie, avec des sacrifices humains, des pactes diaboliques et des phénomènes inexpliqués, ce livre est pour vous!

image

Non classé

De fièvre et de sang – Sire Cedric

IMG_20160219_191923

J’ai pensé à tort, pendant plus de dix ans, que le fantastique n’était plus pour moi…. ado j’ai lu beaucoup de littérature fantastique, avec des auteurs comme par exemple Lovecraft, Apollinaire ou Edgar Allan Poe. Et puis j’ai décroché vers 18 ans pour ne lire que des thrillers ou polars « réalistes ».
Et puis j’ai découvert l’univers de Sire Cedric, et je peux dire qu’il m’a réconciliée avec le genre!

De fièvre et de sang, c’est l’histoire d’une enquête autour de meurtre sanguinaires, barbares et violents. Du genre boucherie à tous les étages et sang fais et coagule de partout. On y fait la connaissance d’un flic, Vauvert, et d’une profileuse albinos, Eva Sviirta. Eva, c’est pas une flic comme les autres. En plus d’avoir la particularité d’être albinos, elle a aussi un passé tragique ancré en elle, le genre de passé qui te hante le reste de ta vie. Ensemble ils vont enquêter sur cette série de meurtres jusqu’à l’attestation des meurtriers. Et pourtant 13 mois plus tard, les meurtres reprennent. Même mode opératoire, mêmes éléments mystiques.
L’enquête se déroule alors aux frontières du réel et du fantastique.

Sire Cedric a réussi le pari de ne pas tomber dans les clichés du genre : c’est gore oui, mais ce n’est pas gore juste pour le plaisir de te servir des litres de sang et des dépeçages à vif. Les meurtres sont perpétrés par un personnage en proie à des délires occultes qui nous plongent vers un mythe qui m’est très cher, celui du vampirisme.

Un très gros coup de coeur littéraire pour l’écriture absolument parfaite de l’auteur. Il n’y a aucun temps mort, aucun superflu, les phrases sont parfois courtes, très courtes, ça va vite et ça te donne un sentiment de tension permanente !
Bon maintenant, je veux tous ses autres livres 😁