Editions Ring, Français, Polar/thriller français

Les démoniaques – Mattias Köping

Démoniaques.jpg

C’est sur les conseils de nombreux lecteurs que je me suis lancée dans la lecture du premier livre de Mattias Köping, les Démoniaques.

Préparez votre liste de livres à acheter, parce que celui-ci est à ajouter tout en haut de la pile !

L’histoire

C’est dans le fin fond de la campagne française Les démoniaques est enraciné. Nous suivons la vie de Jacky, dit « l’Ours », une espèce de brute, magna de la drogue et proxénète notoire. D’apparence tranquille, une petite communauté des notables et gens respectables de la ville va se retrouver au cœur de la plus grosse affaire de mœurs du secteur. Tous vont être éclaboussés par la vengeance de Kim, la fille de l’Ours, utilisée comme dealeuse et servant accessoirement régulièrement d’objet aux hommes friands de chair fraîche, et à son père lui-même. Les cadavres s’amoncèlent, les révélations fracassantes auront pour but de jeter une bombe dans ce petit monde aux rouages bien huilés. Parce que Kimy, ce qu’elle veut, ce n’est pas la justice des hommes, c’est la vengeance pure et dure, elle veut les voir souffrir comme elle, elle a souffert.

Un thriller choc, un coup de massue

Lire la suite « Les démoniaques – Mattias Köping »

Publicités
Editions Le Geste Noir, Français, Polar/thriller français

La chute du cafard – Denis Zott

image

Voilà déjà quelques jours que j’ai terminé mon livre, mais je traverse une sorte de désert littéraire en ce moment et suis assez occupée dans ma vie personnelle, j’ai donc un peu moins de temps pour lire en ce moment et surtout pour mettre en ligne mes chroniques.
Je vais donc vous parler aujourd’hui de La chute du cafard, premier ouvrage écrit par Denis Zott.

L’histoire

Anita est une jeune adolescente, fille d’un notable de la région, elle est le parfait opposé de ses deux jeunes sœurs, des jumelles à la beauté saisissante et très populaires dans leur école. Anita est obèse, elle n’est pas avantagée par son physique, ce qui lui vaut le surnom de « cafard ». Un soir, l’inspecteur Lanson rentre à son domicile. Du bas de la rue, il aperçoit Anita au bord de son balcon, elle se jettera quelques instants plus tard dans le vide sous ses yeux impuissants. Gravement blessée, elle sera transportée à l’hôpital et restera dans le coma plusieurs jours jusqu’à son décès. Lors de l’enquête, les collègues de Lanson découvriront des éléments troublants, comme par exemple des traces de liquide séminal sur les mains de la jeune fille ou encore des photos pornographiques d’elle dans le pc de Lanson. Pourquoi le jeune flic est-il en possession de ces photos ? S’il est innocent comme il l’affirme, qui les a introduites dedans, et surtout, pourquoi? Il deviendra rapidement le suspect principal de l’affaire, malgré son acharnement à clamer son innocence. L’enquête menée à charge nous emmènera dans une incroyable affaire dans laquelle de nombreuses personnes de cette petite communauté seront éclaboussés.
Français, Laurent Guillaume, Polar/thriller français

Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume

image

 

 

J’ai découvert la série Mako de Laurent Guillaume au printemps dernier, j’ai enchaîné les deux premiers consécutivement, Mako et Eaux Troubles, et j’attendais avec impatience la sortie de ce 3è opus en format poche. Non parce que sinon, ça n’aurait pas été assorti dans ma bibliothèque et ça m’aurait posé un réel problème 😀 Les deux premiers m’avaient très emballée et c’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve cet enquêteur. Il est paru chez Folio Policier en septembre 2016.

L’histoire

Delta Charlie Delta commence par la découverte d’une jeune femme battue, violée, laissée pour morte dans une caravane. L’enquête est rapidement confiée à la direction de la police judiciaire en raison de son caractère ultra violent. Il  y a la mort d’Hermann, un drogué très violent et bien connu des services de police. Il est retrouvé une balle dans la tête chez ses parents, où il vit avec sa fille Angy, une adolescente taciturne et très attachée à ses grands-parents qui l’élèvent comme leur fille. Mako est persuadé que c’est le grand-père qui a tué son fils violent, ne pouvant plus supporter de vivre sous la menace de cet homme. Il décide d’enterrer l’affaire, s’étant pris de compassion pour ces deux personnes âgées maltraitées par leur propre fils, et surtout pour protéger la jeune adolescente. Quelques jours plus tard, c’est au tour des grands-parents d’être retrouvés morts, leur cadavre portant les traces de violences qui s’apparentent presque à de la torture. Dévastée, l’adolescente sera placée en foyer d’accueil où elle ne restera pas longtemps, car elle fuguera de là-bas, s’étant mise en tête de vivre avec Mako auquel elle s’est beaucoup attachée. Et puis, il y a ces meurtres en banlieue, qui s’apparentent à une série de règlements de compte dans le milieu de la drogue… Mako, qui mène l’enquête en sous-marin après avoir été mis à pied par les bœufs-carottes, est persuadé qu’il n’a pas affaire à trois affaires différentes, mais que tout est lié. Ce qu’il va découvrir avec l’aide de Marie, une collègue flic, va dépasser tout ce qu’il imaginait.

 

Pas de (mauvaise) surprise avec Laurent Guillaume

Lire la suite « Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume »

Coup de coeur, Editions XO, Français, Nicolas Beuglet, Non classé, Polar/thriller français

Le cri – Nicolas Beuglet

image

A vous, Serial Lecteurs, qui allez lire ma chronique, prenez note de ces quelques avertissements :

  1. Commencez par acheter ce livre,
  2. Prévoyez 24 à 48h en fonction de votre rythme de lecture,
  3. Dites à votre époux/épouse de sortir ce soir boire un verre avec ses potes,
  4. Mettez les gosses chez les grands-parents,
  5. Commencez votre lecture,
  6. Pensez à boire ou à manger de temps en temps,
  7. Essayez de vous en remettre une fois terminé.

J’ai eu le plus grand mal à écrire ma chronique, tant j’ai été passionnée par ce livre et que j’ai l’impression de rester KO suite à une grosse claque littéraire. Je n’avais qu’une envie, c’est de vous dire « faites-moi confiance aveuglément, ce livre est une bombe et il FAUT que vous le lisiez à tout prix très rapidement». Ça fait un peu light comme chronique je vous l’accorde, donc j’ai laissé un peu ce bouleversement se tasser, pour revenir vers vous et essayer de vous expliquer de manière objective, ce que j’ai aimé dans ce livre.

Lire la suite « Le cri – Nicolas Beuglet »

Coup de coeur, Edition Aconitum, Français, Polar/thriller français

The life game – Laurence Fontaine

laurence fontaine.jpg

L’histoire

Jade est une jeune étudiante française. Son but, à terme et grâce à sa double nationalité franco-américaine, est d’intégrer le FBI. Elle entend parler d’un jeu télévisé qui fait fureur aux Etats-Unis, The Life Game, qui propose depuis quelques années à des candidats de leur donner les moyens financiers pour réaliser leur rêve professionnel. Jade tente donc l’aventure, et c’est son dossier qui est retenu parmi quelques dizaines de milliers de candidatures. Elle s’envole donc, direction San Francisco, abandonnant sa famille et son petit-ami en France. Elle retrouve là-bas son ami Chang, qui va l’aider dans ses recherches grâce à ses compétences informatiques. Elle fera la rencontre du présentateur du show, Tom Newton, qui s’impliquera de plus en plus dans l’enquête de la jeune candidate. Jade sera obligée de porter une montre continuellement connectée, ainsi qu’une caméra lors de ses interviews. Cela faisait deux ans qu’elle travaillait en France sur de mystérieuses disparitions impliquant des jeunes femmes aux USA. Elles semblent avoir le même profil : de jeunes, voire très jeunes femmes, belles et un peu paumées. Rapidement, toutes les recherches convergent vers Scott Eden, un ancien acteur américain qui a totalement disparu il y a de nombreuses années.

 

J’avais deux principales craintes en commençant mon livre…

La première est que j’espérais que le livre ne soit pas trop centré sur l’aspect téléréalité, j’ai lu il y a quelques mois Le Vide de Patrick Senécal, et le livre était trop axé sur l’émission, les directs etc, et cela ne m’avait vraiment pas intéressé. Ici, l’aspect Reality Show n’est quasiment pas abordé. Aucune scène ne se passe sur un plateau télé avec un public, c’est vraiment passé au second plan et il s’agissait juste d’un prétexte pour démarrer l’intrigue en fait.

La deuxième, est que j’avais peur de l’effet « too-much » et bourré de clichés, qui peuvent être présents dans les thrillers américains, là encore, je me suis laissée avoir par mes a priori à la con (il faut savoir reconnaître quand on l’est 🙂 ) et j’ai été agréablement surprise de constater que l’effet surenchère que je craignais était totalement absent de ce livre. (oh my goooooddddd it’ssss amaaaaaazzziiiiiiinnngggg – j’vous jure qu’ils parlent comme ça en vrai les américains)

Lire la suite « The life game – Laurence Fontaine »

Fleuve Editions, Français, François-Xavier Dillard, Non classé

Un vrai jeu d’enfant – François-Xavier Dillard

image

Après presque 3 semaines d’absence sur mon blog du fait de mon voyage, j’ai un sacré gros retard à rattraper niveau chronique! Je commence aujourd’hui par le dernier livre que j’ai terminé, hier soir, Un vrai jeu d’enfant de François-Xavier Dillard.

image

L’histoire

Nous faisons la connaissance d’Emma, jeune étudiante fauchée, qui se voit proposer par une copine une mission bien payée et pas très compliquée en apparence. Elle doit transporter de manière anonyme, dans un vieux sac d’étudiant, des bijoux de très grande valeur d’un bijoutier de la place Vendôme jusqu’à un atelier de photographe afin qu’il en prenne des clichés. La mission est bien rémunérée et Emma ne se pose pas vraiment la question avant d’accepter. Elle rencontrera donc Joe, le garde du corps qui la suivra tout au long de son parcours afin de lui éviter des ennuis. En parallèle, on rencontre François, ancien détenu récemment libéré, qui a décidé de se ranger et d’accepter un petit boulot payé au SMIC pour rentrer dans le rang. Sauf qu’il va être contacté par Momo, un ancien ami peu recommandable, qui a eu vent de l’opération d’Emma et qui lui proposera le casse du siècle, qui devrait être net, bref, rapide à réaliser. Après diverses tergiversations, François décide d’accepter ce dernier coup avant de se ranger totalement, à la condition que cela se fasse sans blessé ni mort. Ils seront rejoints par Ben, une petite frappe des cités habitué aux petits trafics et qui veut maintenant jouer dans la cour des grands. Et puis il y a aussi Marc, un flic en mal de reconnaissance, il est mis sur le coup par son responsable qui lui assure une affaire simple qui redorera son blason et mettra un coup d’accélérateur à sa carrière.

Ils vont apprendre à leur dépens que ce qui leur est apparu comme simple en apparence, va les faire basculer dans une opération catastrophique.

Lire la suite « Un vrai jeu d’enfant – François-Xavier Dillard »

Auto-édités, Fabrice Brunon, Français, Non classé, psychologique

Rivales – Fabrice Brunon

img_20160830_152912.jpg

L’été 2016 aura été l’occasion pour moi de découvrir de nombreux auteurs auto-édités de polars ou de thrillers. Et aujourd’hui, ce n’est pas une chronique que je vous propose, mais deux pour le même livre! En effet, ma copinaute Florence Thrillers (ndlr : ma sœur cosmique) avec qui j’ai crée le groupe Thrillers – Serial Lecteurs il y  5 mois, a lu ce livre quasiment en même temps que moi, et j’ai eu envie de lui laisser la parole, elle qui n’a pas encore pris la décision de créer son blog.

Aujourd’hui, nous allons donc  vous présenter le premier thriller de Fabrice Brunon, Rivales.

 

Chronique d’Anaïs

 

Rivales, c’est l’histoire de…

Lénore est une jeune femme d’une trentaine d’année, mariée, mère d’un enfant. Ce qui différencie cette femme des autres personnes de son âge, c’est son lourd passé psychologique. A la suite d’un grave accident de voiture survenu lorsqu’elle était enfant et où elle et sa sœur Annabelle ont vu leur mère mourir, après avoir agonisé de longues heures dans leur voiture accidentée, Lénore a développé d’importants troubles psychiques qui l’ont menée à être suivie de manière régulière par un psychiatre, le Dr Briggs. Le livre s’ouvre sur une crise d’angoisse, celle de Lénore qui ne voit pas son fils et son mari rentrer à la maison. Les heures passent, Annabelle viendra visiter sa sœur en proie à une tempête intérieure d’angoisses. Commence alors de nombreux va-et-vient dans le passé, en 1993 lorsqu’elles étaient enfants, et en 2015 au moment de la disparition de ses deux êtres chers.

 

1993-2015 : à chaque période son traumatisme

En 1993, on assiste à la mort de sa mère et à la perte de son chien Mozart, en 2015 nous suivons sa réaction face à la disparition de son mari et de son fils. Chaque drame est l’élément déclencheur d’une nouvelle crise, et l’auteur déroule l’intrigue autour de ces drames, quelques jours avant, quelques jours après, et le jour J. Lénore n’aura de cesse de chercher si ce qu’elle vit est réel, ou s’il s’agit plutôt du fruit de sa folie, grâce à une technique apprise par son psychiatre. Le fait que l’auteur nous emmène dans deux périodes différentes de la vie de cette femme m’a plu, mais heureusement qu’il nous a indiqués les dates en début de chaque chapitre avec la chronologie exacte (Jour J, 20 ans avec le Jour J ou Jour J+1 par exemple) car cela aurait pu être un peu compliqué à suivre. Nous effectuons donc, au gré de la plume de l’auteur, des allées et venues entre le passé et notre époque contemporaine.

Le fond…

Moi qui apprécie les thrillers psychologiques qui malmènent mes neurones, j’ai été servie! Le suivi psychiatrique de Lénore est largement détaillé, nous assistons à plusieurs séances qui nous permettent de découvrir les méandres psychologiques de cette jeune adolescente traumatisée par la violente perte de sa mère.  Nous découvrons un être fragile, qui a du mal à faire la différence entre le monde qu’elle s’est crée et la réalité. Le lecteur devient alors soupçonneux, partagé par plusieurs sentiments : on se demande, nous, (ndlr : lecteurs avisés de thrillers psychologiques à qui on ne l’a fait pas), si elle n’est pas la victime d’une personne manipulatrice, qui voudrait la faire basculer de son équilibre psychologique fragile, pour la faire  sombrer dans la folie. Et puis, au fur et à mesure de notre lecture, on tend à se demander si finalement, ce n’est pas elle la coupable. Ce sentiment ne m’a pas lâché durant toute ma lecture, j’ai essayé de démêler le vrai du faux jusqu’à la solution finale et le « je l’savais!« . Et oui, je le savais vu que je suis passée par toutes les hypothèses, donc forcément à un moment, j’avais la bonne ah ah ! J’ai d’ailleurs, à l’inverse de ma binôme Florence, été séduite par le dénouement final. Je ne me suis clairement pas ennuyée durant ma lecture et l’histoire m’a semblée crédible.

Mes émotions de lectrice ont été mises à rude épreuve, j’ai ressenti de l’angoisse, je me suis par moment sentie claustrophobe de cette ambiance étouffante, impuissante face à la détresse de la jeune femme… Fabrice a réussi le tour de force, alors que c’est son premier livre, de nous faire vivre son histoire de manière active, on n’est pas un lecteur passif attendant que la tornade passe, non… On enquête, on décortique, on émet des hypothèses, on se gratte la tête en regardant en l’air en se demandant si l’auteur se joue encore de nous.

Et la forme…

Si j’ai été séduite par le fond, l’histoire, j’ai été un peu perturbée par la forme à certains moments de ma lecture. Le fait que l’auteur utilise de manière très régulière des adjectifs à la suite de noms communs m’a un peu gênée au bout de quelques pages, car j’ai ressenti une certaine lourdeur dans le récit. Qu’on soit clair, je ne suis pas fan des écrits basiques et peu développés, mais à l’inverse lorsqu’il y a trop d’adjectifs, parfois plusieurs dans une même phrase, cela manque naturel, l’effet « too much » se fait ressentir et on n’est parfois pas loin du pléonasme… Mis à part ce détail, la lecture est plaisante, les chapitres sont courts et les alternance entre les deux périodes sont régulières, ce qui donne un rythme nerveux à l’histoire.

Le mot de la fin

Ce livre court, 158 pages en format Epub, est un livre que je recommande pour les amateurs de thrillers psychologiques. Merci à Fabrice pour cet agréable moment de triturage de neurones!

 

Chronique de Florence

 

Ambiance oppressante durant les 100 premières pages. On plonge dans la folie de Lénore de son 13è à son 35è anniversaire. Le récit est ainsi fait (une alternance des deux), chez le psy et chez elle. On se pose des questions, on se triture l’esprit, on éprouve de l’empathie puis plus… puis à nouveau..

Fabrice nous malmène jusqu’à me faire couler des larmichettes à un moment donné. L’attente est pesante, l’ambiance est claustrophobique….
Jusqu’au déroulement final (les 60 dernières pages) auxquelles …. malheureusement, je n’ai pas adhérées. Dommage…
C’était quasi parfait ! Bravo tout de même !
Petit bémol : certaines phrases auraient pu être allégées.