Qui suis-je?

image

Anaïs, 30 ans, Metz.

Serial Lectrice de polars & thrillers, photographe en herbe de paysages, globe-trotteuse assoiffée de voyages et de découvertes, profondément amoureuse de l’Islande et créatrice avec sa copine Florence du groupe Facebook « Thrillers – Serial Lecteurs ».

Je suis une grande lectrice et ce depuis l’enfance. J’ai naturellement suivi un cursus littéraire où j’ai lu jusqu’à une totale overdose de la littérature française, où j’ai avalé des dizaines de livres qui ne me plaisaient pas, juste parce qu’il fallait que je les connaisse pour ma culture personnelle et pour avancer dans mes études. J’ai eu ensuite une panne littéraire, après avoir claqué la porte de la fac une fois mon diplôme en poche, une grosse panne, du genre un an sans lire un seul bouquin.

Et puis j’ai redécouvert les thrillers que j’avais abandonnés faute de temps, il y a environ 7 ans de ça. Depuis, je ne lis plus que ça, entre 80 et 100 livres par an. J’ai une nette préférence pour les auteurs français et islandais mais suis également ouverte aux autres, connus, moins connus, monstres de l’édition ou jeunes auto-édités.

Je vais essayer d’exposer mes avis de la manière la plus objective possible et dans le respect de l’auteur et de son travail. Je ne m’interdirai jamais une chronique négative si le livre ne me plaît pas, mais j’appuierai toujours ce que je dis par des arguments. Je vais également mettre un point d’honneur à mettre en  avant, par de belles photographies, mes chroniques…

Vous pouvez me découvrir sur les différents réseaux sociaux, les liens sont tous sur la page principale de mon blog si vous souhaitez me contacter.

 

 

9 thoughts on “Qui suis-je?”

  1. Yeahhhh !

    Heureuse que tu te sois lancée et tu donnes envie au plus grand nombre de partager la passion qui est la nôtre 😉

    Des becs !

    J'aime

  2. Bonjour, j’ai fait mes études en littérature française en France avant déposer mes valises ici au Québec où j’ai décidé de reprendre mes études.Je n’ai jamais eu la curiosité de lire un roman policier jusqu’à ce jour ! Mais lors d’un cours à l’Université portant sur la littérature de masse, je suis tombé sur La femme verte du grand Indridason, j’ai regardé un peu sur le net et j’ai lu ce que tu écrivais , c’était un chique pour moi! J’ai énormémenté adoré ce roman ! Et je crois que c’est un début d’un autre monde inconnu jusqu’ici pour moi. Je voulais vous dire merci pour tout ce que vous écrivez ! Vous m’avez aussi fait découvrir cette littérature boudée par les institutions .bonne continuation

    Said .

    J'aime

  3. Bonjour,

    Le lamantin publie le 10 octobre un roman policier : « l’empire des pyhré ». Seriez-vous intéressé pour le découvrir via un exemplaire en service presse ?
    Je n’ai pas beaucoup de place pour vous proposer la 4ème de couverture, voici donc dans un premier temps la bande annonce :

    Bonne journée

    Delphine

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Delphine! Je viens de regarder l bande annonce ainsi que la 4è de couverture sur Google et je suis effectivement bien intéressée pour lire en SP « L’empire des Pyhré ». Vous pouvez me contacter par mail si vous le souhaitez, si c’est plus simple pour vous : anais.vigo@yahoo.fr

      Merci beaucoup d’avoir pensé à moi pour la lecture de ce livre à paraître 🙂

      Au plaisir.

      Anaïs 🙂

      J'aime

  4. Bon il fallait quand même que je laisse un commentaire ici 😀
    Ahhh, les douces illusions que tu perds quand, aimant la lecture, tu t’inscris en fac littéraire 😀 J’aurais pu écrire ces phrases :p Les classiques qu’il faut soit-disant connaître parce que ça fait bien, ça fait sérieux… Le manque de modernité et d’ouverture d’esprit quant aux œuvres étudiées et cet espèce de snobisme (ah ben non, ne faites pas votre mémoire sur cette auteure que vous appréciez, c’est pas de la vraie littérature voyons!) m’ont achevée aussi, et un peu à ton image il m’a fallu du temps pour retrouver le plaisir de la lecture 😀
    Bon, comme tu le sais, le polar et le thriller ne sont pas forcément ma tasse de thé, mais tes avis sont toujours intéressants à lire, parce que c’est franc et spontané! Il se *pourrait bien* que je me sois laissée tenter par Miss Peregrine par ta faute d’ailleurs 😀
    Keep up the good work! 😉

    J'aime

    1. Coucou toi! Merci beaucoup pour ton message! J’espère te donner envie, à un moment, de lire quelques thrillers. Qui sait? J’ai aperçu ton article sur Miss Peregrine hier mais j’avoue que j’ai eu très peu de temps, je file lire ça de suite! Et je vais suivre ton blog avec attention, je m’y suis abonnée!
      Je sais qu’on a le même point de vue concernant les désillusions au sujet de nos études communes, je me dis que ces 3 ans m’ont quand même permis d’avoir une certaine ouverture d’esprit, un certain sens critique… Entre temps je me suis affirmée, j’ai affirmé mes goûts, et maintenant vraiment, je prends mon pied en lisant! des bises!

      J'aime

  5. Chère Anaïs

    Ce thriller ancestral raconte l’éternelle loi du plus fort, la lutte des places entre homme et femme. Bon d’accord ce n’est pas un vrai thriller, un bon policier mais, il se pourrait qu’il vous intéresse personnellement.

    En fait, je m’interroge : comment faire parler de Même les adulescentes s’en sortent quand on n’est pas sur Facebook, Instagram, Youtube, Tweeter… et qu’on a juste une adresse-mail sur son ordinateur à la maison ?

    Même les adulescentes s’en sortent est une longue conversation au bout du fil d’une grand-mère très bavarde avec sa petite-fille de 15 ans qui a peur de son avenir en 2016. Pour la rassurer et lui remonter le moral, sa grand-mère lui raconte un épisode de sa vie quand elle avait 24 ans : son presque mariage avec un réac de droite misogyne, sa vie mouvementée de journaliste dans la presse écrite, tout ça à 5 mois de la présidentielle Giscard contre Mitterrand en 1981.

    Avant de devenir un conte décalé, un récit dans le récit, ce roman a vécu une longue vie.

    Voilà toute l’histoire :

    Dans les années 80/90, journaliste, j’écrivais des enquêtes sur l’émancipation des femmes et des centaines et des centaines de portraits sur ces femmes de plus en plus libres de leurs choix dans ce monde patriarcal.

    L’idée m’est venue d’écrire un roman sur ces nouvelles femmes en 1993. Notre fille avait 7 ans. Je lisais Backlash de Susan Faludi : les Américaines vivaient déjà la revanche des hommes sur les femmes qui veulent leur place au lieu de rester à leur place. Il fallait donc que je raconte à notre fille, à toutes les filles, la fragile émancipation des femmes et leurs combats.

    Cette histoire des femmes des années 80, je l’ai écrite quand notre fille a eu 15 ans au début des années 2000 : l’intégrisme et le conservatisme étaient de retour.

    Pendant plus de dix ans, mon manuscrit s’est baladé d’éditeur en éditeur. Ils m’expliquaient gentiment que ce roman avait de trop de ceci et pas assez de cela. A chaque refus, je changeais le titre, je peaufinais le style pour que toutes lisent un jour ce roman d’une traite sans l’envie de s’arrêter.

    En 2016, après les attentats et à un an de l’élection présidentielle de 2017, j’ai repris mon manuscrit. Je l’ai toiletté, rempli de tous ces thèmes bien actuels : sexisme, misogynie, préjugés, égalité femme/homme, peurs, enfants gâtés, lutte des places, courage, joie de vivre, bienveillance, espoir…

    J’aime faire réfléchir et amuser dans un style vivant.

    Et maintenant je vis avec ce roman, l’aventure de l’auto-édition sur la sympathique plateforme Librinova.

    Voilà comment sont nés Même les adulescentes s’en sortent et flora.calame@gmail.com

    Notre fille a trente ans. Elle appartient à cette génération des filles et des femmes d’aujourd’hui qui prennent la parole et la gardent.

    Si vous désirez lire Même les adulescentes s’en sortent, je serai très contente de vous l’envoyer par mail en formats PDF, EPUB ou MOBI. Votre avis m’intéresse beaucoup.

    Mille mercis

    Bien à vous

    Flora Calame

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s