Editions De Borée, Polar, Polar/thriller français

Le prix de la mort – Patrick Caujolle

Si vous aimez les bons polars français pur jus, vous allez aimer le dernier livre de Patrick Caujolle. Je vous avais parlé de lui au début de mon blog avec son précédent opus, RIP, paru aux Editions du Caïman. J’avais apprécié son réalisme déjà à l’époque, avec ce dernier opus, mes impressions se trouvent conforter même si j’émettrai un petit point négatif.

Il revient aujourd’hui aux Editions De Borée avec Le prix de la mort.

 

L’histoire (4è de couverture)

Le diable se cache dans les détails ? Le capitaine Bastide en est convaincu !

Un grand flic assassiné, des rituels et des simulacres morbides, une enquête qui patauge entre un proxénétisme exotique  et un satanisme déjanté, et voilà comment, des macabres catacombes parisiennes aux lacs enchantés du Québec, Bastide et ses collègues de l’Identité judiciaire vont devoir suivre le chemin sinueux de la vengeance. Parviendront-ils à leurs fins ? Peut-être ! Mais à quel prix ?

 

De flic à auteur de polar

Nombreux sont les flics et anciens flics qui se mettent à l’écriture et je dois dire qu’en général, je suis enchantée de ces lectures car, forts de leur expérience professionnelle et de leur connaissance du terrain, non seulement ils savent de quoi ils parlent mais en plus ils n’ont pas besoin d’en faire des tonnes pour que ça fonctionne entre eux et les lecteurs.

Le ton employé ici dans l’écriture et surtout dans les dialogues est on ne peut plus réaliste, les policiers parlent leur jargon entre eux, décortiquent la procédure (heureusement les notes en bas de page sont là pour éclairer les lecteurs), le tout a tendance à apporter une certaine crédibilité à ce livre, et ça, j’aime ! La particularité des meurtres réside dans le fait que toutes les personnes assassinées sont deux anciens flics et un jeune juge d’instruction. C’est le cœur même du système judiciaire qui est touché et la tension est palpable au sein de l’équipe chargée de l’investigation.

Nous suivons donc ici une équipe de policiers, nostalgiques de leur fameux 36 Quai des Orfèvres qu’ils ont dû laisser pour emménager dans des bâtiments flambants neufs. C’est une constante chez les auteurs français de développer cet esprit de nostalgie autour de ce changement de locaux, comme si le fameux 36 ajoutait un élément, une atmosphère particulière à leur enquête.

La construction du récit est classique pour un polar, elle est rythmée par les différents meurtres, les piétinements dans l’enquête, les nombreuses investigations, rien de bien nouveau je vous dirais mais l’intrigue est intéressante et on ne s’ennuie pas durant notre lecture. Le rythme n’est pas forcément très intense, mais d’une part, les meurtres sont disséminés de manière régulière dans le récit histoire de relancer à chaque fois l’intrigue, et d’autre part cela ancre à nouveau les faits dans un certain réalisme et une certaine crédibilité.

La seule chose qui m’a peut-être manquée dans ce livre, c’est un certain rapport humain que je n’ai pas forcément retrouvé. Certes, nous suivons au plus près l’action et les flics, mais les personnages sont assez peu développés au niveau de leur personnalité et vie privée, et bien que je n’aime pas que cette dernière prenne le pas sur l’enquête parce que moi, j’aime quand ça dépote niveau rythme, je trouve que je n’ai pas réussi à m’attacher à eux à cause de ça. Et en général, quand je n’arrive pas à m’attacher aux personnages, j’ai tendance à vite les oublier et à oublier également l’histoire du livre lu, au bout de quelques jours ou semaines.

 

Le mot de la fin

Ce livre est une véritable plongée dans la vie quotidienne d’une équipe de police judiciaire ! Malgré le petit point négatif énoncé en fin d’article, j’ai passé un agréable moment de lecture. Si vous aimez les vrais polars à la Norek, Jourdain ou Guillaume, ce livre est fait pour vous !

Publicités
Editions City, Français, Polar, Polar/thriller français

Pardon – Jean Dardi

image

22, v’la le p’tit deuxième de Jean Dardi !

Jean Dardi, c’est l’auteur français qui a sorti son premier bouquin l’an dernier, après une carrière passée à travailler dans l’immobilier, et qui a direct atterri dans ma liste very  best of 2016 des 6 livres à-lire-à-tout-prix de 2016 (sur 87 lectures, excusez du peu!). Il revient avec un nouveau polar dans la même lignée que le premier, Les 7 stigmates. Il serait bon de le lireavant d’envisager une lecture de celui-ci, mais il peut néanmoins être lu de manière indépendante.

Je vous présente aujourd’hui Pardon, paru en septembre 2107 aux Editions Terra Nova (Groupe City Editions)

Lire la suite « Pardon – Jean Dardi »

Arnaldur Indridason, Editions Métailié Noir, Polar/thriller nordique

La femme de l’ombre – Arnaldur Indridason

image

C’est avec un enthousiasme débordant que je vous parle aujourd’hui du deuxième tome de la série De l’ombre de l’auteur islandais Arnaldur Indridason. Tellement débordant d’ailleurs que ce n’est pas évident pour moi de rédiger cet article tant j’ai envie de vous en dire et de vous mettre en avant ce que j’aime tellement chez cet auteur. Ceux qui me suivent régulièrement sur les réseaux sociaux connaissent mon état de fébrilité lorsque je lis un ouvrage islandais, alors en plus quand il s’agit d’un de mes auteurs préférés toute nationalité confondue, imaginez donc !

Rarement déçue par lui, je suis une de ses lectrices inconditionnelles, j’ai lu toute sa bibliographie et bien que j’attende avec une impatience grandissante le retour de son personnage récurrent Erlendur, j’apprécie toujours quand il sort un livre même s’il n’est pas dans la continuité de cette série, ce qui est le cas ici. Il a d’ailleurs récemment reçu le prix Blood drop du roman policier islandais 2017, rien que ça !

Préparez vos moufles et vos vêtements les plus chauds, je vous emmène en Islande pour vous parler du tout dernier né de l’auteur Arnaldur Indridason, La femme de l’ombre, qui paraîtra le 05 octobre 2017 aux Éditons Métailié.

Lire la suite « La femme de l’ombre – Arnaldur Indridason »

Editions Pocket, Huis-Clos, Suisse

Le dragon du Muveran – Marc Voltenauer

image

Alors que ce livre avait envahi les réseaux sociaux au moment de sa sortie en broché, je n’avais pas forcément eu envie de le lire car la couverture du grand format avec la croix chrétienne et la promesse d’un ouvrage basé sur une histoire trop religieuse m’avait fait fuir. Et puis la sortie en poche, et puis une couverture un peu plus sympa qui fait que je m’intéresse cette fois à la 4è de couverture. Et je me dis « pourquoi pas! » : l’histoire se passe en Suisse et j’aime voyager pendant mes lectures, des secrets bien gardés qui finissent par être déterrés, le tout dans un petit village où ça sent bon le huis clos, et ça me donne envie de foncer !

600 pages plus tard… Je suis conquise, et je regrette d’avoir eu des préjugés à cause de la couverture du grand format !

Je vous parle aujourd’hui du livre Le dragon du Muveran, écrit par Marc Voltenauer, et paru tout récemment aux Editions Pocket.

Lire la suite « Le dragon du Muveran – Marc Voltenauer »

Editions Hugo Thriller, Editions Hugo Thrillers

Cyanure – Laurent Loison

image

Est-il encore nécessaire de vous présenter Laurent Loison? Après l’immense succès de Charade, paru en 2016, on l’attendait au tournant notre Laurent! C’est toujours délicat pour un auteur de sortir un premier livre qui deviendra un best-seller, ça met une certaine pression pour la suite. Et ce stress, Laurent l’a transformé en quelque chose de positif, parce que Cyanure est très largement à la hauteur de son premier opus, voire même plus abouti !

Je vous parle aujourd’hui de Cyanure, deuxième roman de Laurent Loison, paru le 21 septembre dernier chez Hugo Thriller.

Lire la suite « Cyanure – Laurent Loison »

Editions Fleuve noir, Polar, Polar/thriller français

Femme sur écoute – Hervé Jourdain

image

C’est grâce à ma rencontre avec l’auteur au Livre sur la place de Nancy que j’ai eu envie de lire ce livre. Bon ok, je l’avais déjà bien repéré sur les différents réseaux sociaux tels qu’Instagram ou Facebook, donc c’était une excuse pour l’acheter en fait… Il s’agit du premier livre que je lis d’Hervé Jourdain, et ce sont quelques mots magiques sur la quatrième de couverture qui ont éveillé mon attention de Serial Lectrice : 36 Quai des orfèvres, flic-écrivain, morts sans connexion apparente. Je vous l’ai déjà dit, j’aime les thrillers, mais j’ai une nette préférence pour les vrais bons polars, surtout s’ils sont français, et qu’ils sont écrits par un auteur qui connaît les rouages du système judiciaire.

Ce thriller, il va tout droit dans la catégorie : ALERTE COUP DE COEUR !

Je vous parle donc aujourd’hui de Femme sur écoute d’Hervé Jourdain, paru cette année aux Editions Fleuve Noir.

Lire la suite « Femme sur écoute – Hervé Jourdain »

Coup de coeur

Toxique – Niko Tackian

image

J’avais le souvenir d’avoir particulièrement aimé le premier livre que j’ai découvert de Niko Tackian, La nuit n’est jamais complète, et l’accroche de Ian Manook en couverture « Un polar puissant! » me laissait présager un retour aux sources pour moi, car ce genre de livre est ce que je préfère par dessous tout : le polar, le vrai, avec une équipe de flics qu’on suit à travers une enquête. Commencé samedi matin à l’aube, terminé avant midi, je l’ai lu d’une traite, ça vous laisse un peu imaginer mon degré d’appréciation. Tout juste paru aux Editions Calmann Levy, je vais vous parler du dernier né de Niko Tackian, Toxique. Préparez votre liste à acheter, c’est un  sacré bon polar!

Lire la suite « Toxique – Niko Tackian »