Editions Michel Lafon, Olivier Norek, Polar/thriller français

Entre deux mondes – Olivier Norek

image

Lecteurs de thrillers, inutile de vous présenter Olivier Norek. En quelques années et en seulement trois livres, l’ancien flic a réussi à s’imposer comme une figure incontournable du polar français, et les choses se sont d’ailleurs accélérées pour lui depuis la parution du tome 3 des aventures de Coste, Surtensions, vainqueur du Grand Prix des Lectrices Elle, du Prix Le Point du polar Européen 2016.

Il revient aujourd’hui avec Entre deux mondes, et un sujet sur lequel on ne l’attendait pas forcément, bousculant les habitudes de ses lecteurs en proposant quelque chose de différent. Et moi, j’aime quand les auteurs sortent de leur zone de confort pour nous proposer quelque chose de différent.

Je vous parle aujourd’hui d’Entre deux mondes d’Olivier Norek, paru aujourd’hui, aux Editions Michel Lafon.

Lire la suite « Entre deux mondes – Olivier Norek »

Publicités
Arnaldur Indridason, Editions Métailié Noir, Polar/thriller nordique

La femme de l’ombre – Arnaldur Indridason

image

C’est avec un enthousiasme débordant que je vous parle aujourd’hui du deuxième tome de la série De l’ombre de l’auteur islandais Arnaldur Indridason. Tellement débordant d’ailleurs que ce n’est pas évident pour moi de rédiger cet article tant j’ai envie de vous en dire et de vous mettre en avant ce que j’aime tellement chez cet auteur. Ceux qui me suivent régulièrement sur les réseaux sociaux connaissent mon état de fébrilité lorsque je lis un ouvrage islandais, alors en plus quand il s’agit d’un de mes auteurs préférés toute nationalité confondue, imaginez donc !

Rarement déçue par lui, je suis une de ses lectrices inconditionnelles, j’ai lu toute sa bibliographie et bien que j’attende avec une impatience grandissante le retour de son personnage récurrent Erlendur, j’apprécie toujours quand il sort un livre même s’il n’est pas dans la continuité de cette série, ce qui est le cas ici. Il a d’ailleurs récemment reçu le prix Blood drop du roman policier islandais 2017, rien que ça !

Préparez vos moufles et vos vêtements les plus chauds, je vous emmène en Islande pour vous parler du tout dernier né de l’auteur Arnaldur Indridason, La femme de l’ombre, qui paraîtra le 05 octobre 2017 aux Éditons Métailié.

Lire la suite « La femme de l’ombre – Arnaldur Indridason »

Editions Fleuve noir, Polar, Polar/thriller français

Femme sur écoute – Hervé Jourdain

image

C’est grâce à ma rencontre avec l’auteur au Livre sur la place de Nancy que j’ai eu envie de lire ce livre. Bon ok, je l’avais déjà bien repéré sur les différents réseaux sociaux tels qu’Instagram ou Facebook, donc c’était une excuse pour l’acheter en fait… Il s’agit du premier livre que je lis d’Hervé Jourdain, et ce sont quelques mots magiques sur la quatrième de couverture qui ont éveillé mon attention de Serial Lectrice : 36 Quai des orfèvres, flic-écrivain, morts sans connexion apparente. Je vous l’ai déjà dit, j’aime les thrillers, mais j’ai une nette préférence pour les vrais bons polars, surtout s’ils sont français, et qu’ils sont écrits par un auteur qui connaît les rouages du système judiciaire.

Ce thriller, il va tout droit dans la catégorie : ALERTE COUP DE COEUR !

Je vous parle donc aujourd’hui de Femme sur écoute d’Hervé Jourdain, paru cette année aux Editions Fleuve Noir.

Lire la suite « Femme sur écoute – Hervé Jourdain »

Editions Taurnada, Français, Polar/thriller français

Le meurtre d’O’Doul Bridge – Florent Marotta

image

C’est avec une bonne semaine de retard que je commence cette chronique. Le livre a été lu d’une traite, mais je suis tombée malade cette semaine et j’étais bien incapable de m’occuper de mon blog. Le résultat, c’est 4 articles de retard, 10 jours sans rien poster, et 3 livres avalés!  donc attendez vous à avoir de la lecture sur mon blog dans les jours à venir!

Je vous ai parlé de Florent Marotta il y a peu, car il venait de sortir un ouvrage autoédité, Le prix de la vérité, pour concourir aux Plumes francophones. Ce livre avait un réel coup de cœur et je me demandais bien à quelle sauce Florent allait manger ses lecteurs cette fois, tant les deux ouvrages que j’ai déjà lus de lui sont différents. Le prix de la vérité est un thriller psychologique qui prend sérieusement aux tripes, alors que Le visage du Satan était une histoire bien tordue et très violente, à la limite parfois du gore. L’auteur a réussi ici à nous proposer à nouveau quelques chose de complètement différent ici, ce qui fait que j’aurais bien du mal à mettre une étiquette sur le style de l’auteur tant il réussi à se renouveler à chaque fois.

Je vous parle aujourd’hui du dernier né de Florent Marotta, paru le 7 septembre aux Editions Taurnada, Le meurtre d’O’Doul Bridge.

Lire la suite « Le meurtre d’O’Doul Bridge – Florent Marotta »

Auto-édités

Le prix de la vérité – Florent Marotta

image

J’ai découvert ce livre complètement à l’aveugle, je n’avais ni lu la quatrième couverture, ni aucun résumé de l’histoire sur les réseaux sociaux, mais après avoir découvert un de des livres de  Florent Marotta l’an dernier à la même époque, Le visage de Satan, je n’ai pas eu besoin de plus pour vouloir découvrir celui-ci.

L’auteur revient aujourd’hui avec un livre plus posé, plus orienté vers le thriller psychologique que son précédent opus, et vous savez que j’adore me faire du mal en lisant ce genre de thriller, parce qu’au fond quand on gratte un peu le vernis de la lectrice barbare, j’ai une énorme sensibilité qui fait que je ressors souvent égratignée de ce genre de bouquin.

Ce livre concoure pour Le Prix des Plumes Francophones d’Amazon, il paraît donc en autoédition, et il sortira le 13 juillet en format numérique et papier. J’ai d’ailleurs déjà prévenu les autres auteurs d’arrêter d’écrire pour ce concours car j’avais déjà trouvé le gagnant de la prochaine édition, et ça sera celui-ci 🙂

C’est un réel gros coup de cœur que ce livre; après une traversée du désert et X livres lus qui ne m’ont pas vraiment emballée récemment (ou que j’ai carrément arrêtés car je n’arrivais pas à rentrer dedans), je suis heureuse d’avoir eu deux coups de cœur de suite!

Lire la suite « Le prix de la vérité – Florent Marotta »

Coup de coeur, Editions City, Français, Polar, Polar/thriller français

Les sept stigmates – Jean Dardi

image

[ Jean… Faut qu’on parle entre quatre yeux tous les deux !

Avoue-moi maintenant que ce n’est pas vraiment ton premier livre hein? Allez, j’le dirai à personne je te le promets! C’est impossible que ce polar soit le premier de ta vie d’auteur. C’est impossible parce que c’est trop abouti, trop bien écrit, pour que ça soit un premier ouvrage… ]

Je ne cesserai de vous inciter à prendre le temps de donner une chance aux nouveaux auteurs et aux auteurs émergents, car ils ont de belles choses à vous faire découvrir… En plus, vous êtes chanceux mes lecteurs, vu que je fais le tri avant, pour vous, et que je vous donne ensuite de bonnes idées de lectures (ah ah 🙂 ) Donc, quittez une bonne fois pour toute votre cocon de lecteur routinier, habitué à attendre la sortie du prochain auteur qui fait fureur en ce moment ! Partez à la découvert des nouvelles plumes de talent, parce que sans nous, lecteurs curieux, sans notre bouche-à-oreille, ils n’ont aucune chance de nous montrer leur talent sur le long terme. Le monde de l’édition est bien cruel et il est difficile de se faire une place, surtout si vous lisez « la-même-chose-en-même-temps-que-tout-le-monde-au-même-moment. ».

J’vais vous parler ici d’un coup de cœur, d’un putain de coup de cœur! Parce que moi, vous le savez maintenant, ce que je préfère, ce sont les polars, les vrais, avec des flics, avec une enquête, et être au cœur des investigations!

Lire la suite « Les sept stigmates – Jean Dardi »

Alexis Aubenque, Editions Le Livre de poches, Français, Non classé, Polar/thriller français

Pour le bien des enfants – Alexis Aubenque

image

Une de mes copinautes (Julie-Anne si tu me lis!) s’étonnait récemment du fait que j’appréciais beaucoup les thrillers d’Alexis Aubenque, moi qui suis une lectrice amatrice de thrillers très violents voire barbares… Ce que j’aime avec les livres de cet auteur, c’est qu’à chaque fois j’en ouvre un nouveau, j’éprouve une étrange sensation de retour aux fondamentaux, un peu comme quand je rentre chez moi au calme entre deux voyages. Ça fait juste du bien, ça permet de souffler un peu, et de passer à autre chose… Du coup, je me suis gardée quelques livres d’Alexis Aubenque sous le coude pour les périodes de dépressions littéraires, et à chaque fois, ils réussissent à me remettre d’aplomb et j’arrive à passer à autre chose.

Pour le bien des enfants est le deuxième tome de la série Nuits Noires à Seattle, je vous conseille de lire le premier tome Charité bien ordonnée, et si je peux me permettre un dernier conseil avant de passer à ma chronique, c’est de lire la série qui se passe à River Falls et qui est pour moi la meilleure ! Je vous ai d’ailleurs noté dans mon menu « auteurs » en tête de mon blog, la liste de ses livres par ordre de parution.

 L’histoire…

Pour le bien des enfants commence par le meurtre de Lens Morgan, célèbre chirurgien, alors qu’il vient tout juste d’être décoré par la ville de Seattle pour son travail et son implication dans la vie de cette ville. Il est abattu d’une balle après s’être envoyé en l’air avec sa maîtresse, une petite starlette qui n’a d’intérêt pour lui que sa plastique parfaite… C’est l’équipe de Mike Logan qui est mise sur l’enquête. Nous avons déjà rencontré Logan à plusieurs reprises dans les précédents livres et nous commençons à bien connaître ce personnage. Il est maintenant chef de la section homicide à Seattle et n’est plus le flic de terrain que nous avions rencontré dans sa série à River Falls. L’enquête piétine, s’oriente vers un règlement de compte lié aux mœurs légères du médecin. Et puis, c’est au tour d’un épicier d’être abattu. A première vue aucun rapport entre ces deux affaires. Sauf que l’arme utilisée dans les deux meurtres se révèle être la même… Quel rapport entre un éminent chirurgien et un petit épicier de quartier ? Rapidement, les soupçons vont se porter sur Olivier, un jeune afro-américain qui ne cessera de clamer son innocence.

Comme habituellement, nous suivons une autre histoire, celle de Becky, jeune adolescente qui a été adoptée par un couple stérile américain. D’origine de Sierra Leone, elle s’est mise en quête de retrouver son frère, à l’aide de ses parents adoptifs. Comme d’habitude chez Alexis Aubenque, toutes les histoires se retrouvent liées, les différents meurtres et la quête de Becky feront converger tous les protagonistes vers des sociétés spécialisées dans les adoptions d’enfants pauvres par de riches américains en mal d’enfant.

 

J’ai voulu lire un livre pour me changer les idées, et Alexis Aubenque m’a en fait, fait réfléchir…

Lire la suite « Pour le bien des enfants – Alexis Aubenque »