Editions Fleuve noir, Franck Thilliez, Non classé

Sharko – Franck Thilliez

image

Chaque année, à la même époque, nous découvrons le nouveau cru de Franck Thilliez. Et chaque année, on se jette dessus, sans même lire la 4è de couverture !

Après la parution d’un one-shot, Rêver, que je qualifierais d’orgasme littéraire pour moi, nous retrouvons aujourd’hui deux flics que nous connaissons bien et que nous avons vus évoluer au fil de nos lectures : Franck Sharko et Lucie Hennebelle…

Sharko vient tout juste de paraître aux Editions Fleuve Noir et je vous en parle sans spoiler!

image

Lire la suite « Sharko – Franck Thilliez »

Publicités
Français, Gore

Conscience animale – Franck Thilliez

image

J’ai découvert Franck Thilliez il y a plusieurs années et il a été un des premiers auteurs de thrillers français que j’ai lu, mon premier coup de cœur, longtemps sur la première place de mes auteurs préférés. Conscience animale est le premier livre qu’il a écrit, mais je viens seulement de le découvrir car il est quasi impossible de le trouver en format papier dans le commerce. Il a bien été publié en 2002 chez Cy Editions, mais il est depuis introuvable et selon l’auteur, une réédition n’est pas prévue.

 

Conscience animale commence par les retrouvailles entre deux amis. L’un, Warren, est bien installé dans sa vie famille familiale, il est marié avec Beth, gentille épouse effacée, ils ont deux jumeaux, Tim et Tom, il a un travail commun, ils vivent dans une jolie maison, tandis que l’autre revient de plusieurs années de voyages en Afrique où il a été confronté à des situations et des événements hors du commun. La soirée se déroule sans encombre, ils se promettent de se revoir régulièrement. Et puis la petite vie de Warren commence à s’assombrir : ses poissons meurent nuit après nuit, deux petits trous sur leur corps, puis c’est au tour du chien. D’un autre côté, on nous fait part de meurtres sauvages : morceaux de peau, de muscles arrachés, jambes découpées, les meurtres sont gores, barbares, sanglants et nombreux. L’enquête est confiée à celui qui deviendra le personnage récurrent de l’auteur, l’inspecteur Sharko, jeune homme marié et jamais confronté à une affaire comme celle-ci. Commence alors une véritable plongée en enfer, dans l’univers barbare d’un groupe sectaire, où sorcellerie et rites vaudou sont pratiqués par des personnes enrôlées par un « gourou » manipulateur. On découvrira alors le côté obscur, animal, bête féroce de l’être humain…

Lire la suite « Conscience animale – Franck Thilliez »

Français, Huis-Clos, Nouvelle

Hostile – Franck Thilliez

image

 

J’ai cédé. J’ai cédé aux sirènes d’une liseuse. La principale raison est que j’ai eu plusieurs propositions de manuscrits ces derniers jours et qu’il m’est impossible de les lire sur le PC et le smartphone pour une raison de confort de lecture. La seconde est que je me dis que ça servira toujours en voyages, je voyage beaucoup, j’embarque à chaque fois plusieurs livres « au cas où », que j’abîme, que je ne lis pas car je vadrouille toute la journée et que le soir je suis raide… Mais la liseuse sera très certainement confortable pour les heures d’avions et d’attente dans les aéroports.

J’ai voulu la tester rapidement, comme une gosse qui déballe son cadeau de Noël, et j’ai décidé de lire une nouvelle d’un de mes écrivains préférés, Franck Thilliez.

 

Hostile, c’est l’histoire d’un accident de voiture. Léa se réveille, endolorie et complètement bloquée dans un amas de tôle. A côté d’elle un homme qu’elle ne connaît pas et qui l’a prise en stop alors qu’elle rentrait d’une séance photo animalière dans la nature profonde. L’homme est vivant, mais également coincé dans l’habitable. Commence alors une longue attente, sans à boire ni manger, en attendant que quelqu’un découvre leur véhicule sur cette route déserte et leur vienne en aide.

 

Hostile est une nouvelle, c’est donc très court et au moment de commencer je me suis demandée si cela nécessitait une chronique. Et puis finalement j’ai quand même eu envie de donner mon avis car c’est un format qui change de ce que nous propose l’auteur habituellement!

C’est un huis clos angoissant que Franck Thilliez tisse dans cette nouvelle, et son talent, c’est de savoir captiver le lecteur dès la première ligne, de réussir à mettre en place un sentiment de profonde angoisse et d’oppression en cinquante pages. Chapeau l’artiste !

On n’a pas le temps de s’attacher aux personnages, c’est trop court, on compatis à leur situation mais ça s’arrête là. On ne sait rien d’eux, et on n’en apprendra pas d’avantage. Pas le temps de s’attarder sur des détails futiles, ça doit aller vite. Le conducteur passe tour à tour de victime à suspect dans notre tête de lecteur : il est bien trop calme vis-à-vis de la situation dans laquelle il est et son comportement envers Léa est étrange.

Le schéma de la nouvelle est respecté au sens littéraire du terme : un texte très court, une chute (vertigineuse !) dans les dernières lignes et qui nous laissent avec ce sentiment « mais pourquoi ça s’arrête là !!!! ».

Je pense que cette nouvelle aurait fait un très très bon prologue de roman ! Je conseille cette lecture rapide et divertissante si vous avez une petite heure à perdre, dans la salle d’attente chez votre médecin ou en pause entre midi.

image

Polar/thriller français

Rêver – Franck Thilliez

image

Rever est une tempête, que dis-je ? Un cataclysme, dans ma vie de lectrice ! J’avais été quelque peu déçue par Angor et Pandemia, mais ce nouvel opus, un one-shot, dépasse l’entendement tellement il est magistral !


Je vais déroger à ma règle et ne rien dévoiler de l’histoire, pour éviter de spoiler les lecteurs. Evitez aussi de lire la 4è de couverture pour que la surprise soit totale ! Sachez juste que nous suivons Abigaël, psychologue narcoleptique, à travers un drame personnel et dans sa carrière de psy spécialisée dans les crimes.


La construction du récit est complexe car l’histoire se déroule sur plusieurs mois. Le truc en plus, c’est que ce n’est pas raconté dans l’ordre chronologique. Heureusement, une frise est dessinée régulièrement en début de chapitre afin d’éviter que nos neurones n’implosent et qu’on soit complètement perdu. On oscille entre rêve et réalité, rêve de par la maladie d’Abi, réalité parce qu’on suit ses drames, l’enquête dans laquelle elle fait partie intégrante. Ces différents allers-retours dans le temps et dans le « rêve-réalité » procurent un sentiment de vitesse, comme si on était embarqué dans un train à grande vitesse sans pouvoir maîtriser quoi que ce soit. C’est haletant, la lecture se fait addictive, frénétique, obsessionnelle, tu ne peux pas te détacher de ton livre, plus rien n’existe autour de toi. Le final est monumental, jusqu’au dernier chapitre tu te prends encore des revirements de situation alors que tu pensais que c’était terminé. Tu es un pantin entre les mains expertes de Franck Thilliez qui te manipule comme il manipule ses personnages. Tu joues, tu enquêtes… Tu te dis « untel est suspect je le sens » et quand le récit te donne raison tu te lâches « je le savaiiiiiiiiisssssss » !!! Je me demande encore où il trouve l’imagination de nous écrire des livres pareils, c’est machiavélique, c’est magistral.


La lecture me laisse l’impression de ressortir d’un ouragan où mon cerveau aurait été passé dans un espèce de tourbillon infernal. Pour moi,à ce jour le meilleur ouvrage de Franck Thilliez, et ceux qui me connaissent savent à quel point j’ai aimé les autres, c’est dire si pour moi,ce livre est au-dessus de tout.

image