Editions Pocket, Huis-Clos, Suisse

Le dragon du Muveran – Marc Voltenauer

image

Alors que ce livre avait envahi les réseaux sociaux au moment de sa sortie en broché, je n’avais pas forcément eu envie de le lire car la couverture du grand format avec la croix chrétienne et la promesse d’un ouvrage basé sur une histoire trop religieuse m’avait fait fuir. Et puis la sortie en poche, et puis une couverture un peu plus sympa qui fait que je m’intéresse cette fois à la 4è de couverture. Et je me dis « pourquoi pas! » : l’histoire se passe en Suisse et j’aime voyager pendant mes lectures, des secrets bien gardés qui finissent par être déterrés, le tout dans un petit village où ça sent bon le huis clos, et ça me donne envie de foncer !

600 pages plus tard… Je suis conquise, et je regrette d’avoir eu des préjugés à cause de la couverture du grand format !

Je vous parle aujourd’hui du livre Le dragon du Muveran, écrit par Marc Voltenauer, et paru tout récemment aux Editions Pocket.

Lire la suite « Le dragon du Muveran – Marc Voltenauer »

Publicités
Editions Ravet-Anceau, Livre qui décoiffe ta tête de lecteur

Les loups et l’agneau – Christophe Dubourg

image

Alerte ! Conquise ! Enchantée ! Coup de cœur ! (oui oui, tout ça !)

Je dégaine ma catégorie « livre qui décoiffe ta tête de lectrice sans te faire bouger de ton canapé ! » et c’est avec un grand enthousiasme que je vous parle aujourd’hui du premier livre de Christophe Dubourg, paru tout récemment aux Editions Ravet Anceau, qui ont pour spécialité d’éditer des thrillers qui se déroulent en Normandie ou dans les Hauts de France.

Lire la suite « Les loups et l’agneau – Christophe Dubourg »

Edition Le livre de poche, Français

L’oeil de Caine – Patrick Bauwen

image

Je n’aime pas la télé-réalité, je ne l’ai jamais aimée, je ne l’aimerai jamais… Sauf lorsqu’elle prend forme sous la plume machiavélique d’un auteur !

Beaucoup de personnes qui me suivent depuis longtemps ont été étonnées parce que je n’avais jamais lu de livre de Patrick Bauwen, mais je le dis souvent, ce ne sont pas les idées lectures qui manquent, mais le temps !

Si j’ai éprouvé quelques difficultés durant une première partie du livre (je vous en parlerai plus tard), je me suis finalement laissée emporter par l’histoire jusqu’au dénouement… Renversant !

Je vous parle aujourd’hui de L’œil de Caine, de Patrick Bauwen, paru d’abord chez Albin Michel, puis aux Editions Livre de poche.

Lire la suite « L’oeil de Caine – Patrick Bauwen »

Editions Sonatine, Jacques Expert, Polar/thriller français, psychologique

Deux gouttes d’eau – Jacques Expert

image

Deux gouttes d’eau est le quatrième thriller que je lis de Jacques Expert, et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai jamais été déçue d’un de ses livres, et que, bien que je l’ai découvert tardivement en 2016, il est devenu pour moi un auteur français incontournable dans ma PAL !

Ce livre est en paru en 2015 aux excellentes Editions Sonatine, puis plus récemment en format poche aux Editions Le livre de poche.

Lire la suite « Deux gouttes d’eau – Jacques Expert »

Editions Fleur sauvage, Huis-Clos

Résilience – Damien Leban

IMG_20170506_191726[1].jpg

Ami lecteur, si t’as pas peur des romans qui dépotent et qui malmènent tes nerfs autant que les personnages, ce livre est fait pour toi!

Résilience est le troisième livre de Damien Leban, j’avoue que jusqu’à il y a quelques semaines cet auteur m’était totalement inconnu et c’est grâce aux réseaux sociaux et aux Editions Fleur sauvage que j’ai pu le découvrir. Et il y a des inconnus qui méritent de passer du côté de la lumière, parce que ce qu’ils nous proposent est vraiment très bon !

Enfilez vos gilets par balle (si si, je vous assure que cette fois c’est nécessaire!), prenez votre Sig sauer (oui, là aussi c’est nécessaire!), et on y va!

Lire la suite « Résilience – Damien Leban »

Non classé, Québécois

5150 Rue des Ormes – Patrick Senécal

image

J’avais déjà lu deux livres de Patrick Senécal l’an dernier, Le Vide, que je n’avais pas vraiment apprécié, et hell.com avec le coup de cœur que vous connaissez, je n’ai cessé de vous parler de ce livre ces derniers mois et il est dans mes livres favoris de 2016. J’ai entamé un peu par hasard 5150 Rue des Ormes, je l’ai terminé un peu avant Nouvel An, et je vais aujourd’hui vous en parler.

Lire la suite « 5150 Rue des Ormes – Patrick Senécal »

Français, Huis-Clos, Nouvelle

Hostile – Franck Thilliez

image

 

J’ai cédé. J’ai cédé aux sirènes d’une liseuse. La principale raison est que j’ai eu plusieurs propositions de manuscrits ces derniers jours et qu’il m’est impossible de les lire sur le PC et le smartphone pour une raison de confort de lecture. La seconde est que je me dis que ça servira toujours en voyages, je voyage beaucoup, j’embarque à chaque fois plusieurs livres « au cas où », que j’abîme, que je ne lis pas car je vadrouille toute la journée et que le soir je suis raide… Mais la liseuse sera très certainement confortable pour les heures d’avions et d’attente dans les aéroports.

J’ai voulu la tester rapidement, comme une gosse qui déballe son cadeau de Noël, et j’ai décidé de lire une nouvelle d’un de mes écrivains préférés, Franck Thilliez.

 

Hostile, c’est l’histoire d’un accident de voiture. Léa se réveille, endolorie et complètement bloquée dans un amas de tôle. A côté d’elle un homme qu’elle ne connaît pas et qui l’a prise en stop alors qu’elle rentrait d’une séance photo animalière dans la nature profonde. L’homme est vivant, mais également coincé dans l’habitable. Commence alors une longue attente, sans à boire ni manger, en attendant que quelqu’un découvre leur véhicule sur cette route déserte et leur vienne en aide.

 

Hostile est une nouvelle, c’est donc très court et au moment de commencer je me suis demandée si cela nécessitait une chronique. Et puis finalement j’ai quand même eu envie de donner mon avis car c’est un format qui change de ce que nous propose l’auteur habituellement!

C’est un huis clos angoissant que Franck Thilliez tisse dans cette nouvelle, et son talent, c’est de savoir captiver le lecteur dès la première ligne, de réussir à mettre en place un sentiment de profonde angoisse et d’oppression en cinquante pages. Chapeau l’artiste !

On n’a pas le temps de s’attacher aux personnages, c’est trop court, on compatis à leur situation mais ça s’arrête là. On ne sait rien d’eux, et on n’en apprendra pas d’avantage. Pas le temps de s’attarder sur des détails futiles, ça doit aller vite. Le conducteur passe tour à tour de victime à suspect dans notre tête de lecteur : il est bien trop calme vis-à-vis de la situation dans laquelle il est et son comportement envers Léa est étrange.

Le schéma de la nouvelle est respecté au sens littéraire du terme : un texte très court, une chute (vertigineuse !) dans les dernières lignes et qui nous laissent avec ce sentiment « mais pourquoi ça s’arrête là !!!! ».

Je pense que cette nouvelle aurait fait un très très bon prologue de roman ! Je conseille cette lecture rapide et divertissante si vous avez une petite heure à perdre, dans la salle d’attente chez votre médecin ou en pause entre midi.

image