Non classé

Réveille-toi ! – François-Xavier Dillard

Joie intense de retrouver un auteur français que j’apprécie beaucoup ! Depuis l’excellent Fais-le pour maman qui avait été un vrai coup de cœur pour moi, j’ai pu découvrir la quasi-totalité de la bibliographie de François-Xavier Dillard, et j’ai eu la chance de pouvoir échanger un peu avec lui au salon du Livre sur la Place de Nancy l’an dernier.

Je vous annonce la couleur direct, sans faux suspens, j’ai enfilé le livre en moins d’une journée ! Et c’est ce qui rend difficile ma chronique en fait… Je n’ai pas eu le temps de vraiment décortiquer ma lecture comme j’ai pour habitude de le faire parce que j’ai été tellement prise dans l’histoire que je l’ai enfilée sans me poser de question…

Exceptionnellement, je publie ma chronique avant la sortie officielle car je m’envole demain vers d’autres latitudes et que je vais mettre quelques jours mon blog en vacances histoire de profiter au maximum…

Je vous parle aujourd’hui de Réveille-toi, de François-Xavier Dillard, qui paraîtra le 7 juin aux Editions Belfond.

L’histoire (4è de couverture)

C’est lorsque vous vous réveillerez que le cauchemar va vraiment commencer…

Basile Caplain est un greffé du cœur qui vit reclus, sans travail ni perspective. Sa seule obsession : dormir le moins possible car ses nuits sont peuplées de cauchemars. Son unique ami, Ali, le gérant d’une station-service, est passionné par les faits divers. Un soir, ce dernier lui parle du meurtre barbare d’une jeune femme. Or, ce crime atroce, c’est exactement le rêve que Basile a fait deux jours plus tôt…

Paul est un paraplégique de dix-huit ans, génie de l’informatique, qui développe pour la police scientifique un programme baptisé Nostradamus – un algorithme révolutionnaire devant permettre de réaliser des portraits-robots hyperréalistes des criminels présumés.

Alors que des meurtres sauvages sont perpétrés à Paris, la police judiciaire met sur le coup son meilleur atout : le Dr Nicolas Flair, psychiatre mentaliste, qui a déjà résolu de nombreuses affaires.

Lorsque les chemins de ces trois protagonistes se croiseront, l’Inconscient, la Science et la Psychiatrie vont devoir collaborer pour essayer d’arrêter le pire des monstres…

Un style qui s’affirme

Quand j’ai rencontré l’auteur l’an dernier, ma première réflexion a été de lui dire « Non mais vous aimez les familles bien tordues en fait ! ». Je ne croyais pas si bien dire… C’est un fait, un peu sa marque de fabrique, l’auteur situe l’intrigue de ses thrillers au sein de famille complètement barrées du ciboulot, et croyez-moi on est loin de l’image de la famille modèle où l’amour est au centre de tout ! Réveille-toi ne fait pas exception à ça, sauf qu’ici c’est plus nuancé. La cellule familiale est en toile de fond, mais toute l’intrigue n’est pas uniquement basée dessus, et j’adhère totalement car l’auteur m’a vraiment surprise en écrivant un livre vraiment très différent de ses précédents.

J’apprécie énormément les auteurs qui prennent des risques en sortant de leur zone de confort, en bousculant au passage le lecteur qui sera surpris par ces changements.

Réveille-toi est un thriller complexe, mêlant habilement plusieurs sous-genres du thriller, et ça, à ma connaissance, c’est une première pour l’auteur ! Vous y trouverez bien évidemment du thriller pur et dur, avec les différents meurtres perpétrés et le kidnapping d’une jeune femme qui va en voir de toutes les couleurs (je vous en parle juste après), le thriller psychologique, articulé autour de Basile et de ses cauchemars qui lui pourrissent l’existence, mais également un léger côté science-fiction que je ne connaissais pas à l’auteur, par le biais de l’histoire avec le programme Nostradamus. Agitez le tout, et vous obtiendrez un thriller assez peu conventionnel, terriblement crédible et immersif. Preuve en est, je n’en ai fait qu’une bouchée !

Concernant la structure, nous changeons de personnages à chaque chapitre, et ils sont nombreux d’ailleurs. Vous savez, vous qui lisez de manière régulière des thrillers, que forcément tout va se lier à un moment. Le tout est de savoir comment des histoires aussi différentes et éloignées, vont pouvoir converger vers une seule ! Les personnages sont nombreux, pas évident les premiers chapitres de s’y retrouver (pensez post-it quand c’est comme ça !). La plupart du livre est écrit à la troisième personne, mais une focale est faite régulièrement sur une jeune femme kidnappée et enfermée et qui va vivre un véritable enfer. Ces passages sont écrits à la première personne, forcément on se sent proche, témoins privilégiés et un peu voyeurs de tout ce qu’elle va subir. Là où j’ai vraiment pris mon pied (mode sadique activé), c’est que l’auteur nous claque par-ci par-là quelques scènes bien violentes que je ne lui connaissais pas ! Et j’adhère totalement, parce que plus je lis des thrillers, plus je me rends compte que ce que j’aime le plus c’est quand l’auteur sort du gentil thriller traditionnel et qu’il bouscule ses lecteurs en égratignant leur sensibilité.

Nous retrouvons également des personnages déjà rencontrés dans Ne dis rien à papa, et j’ai apprécié les touches d’humour dispersées tout au long du récit, apportant un peu de légèreté qui contrebalancent avec les scènes plus violentes, permettant ainsi de toucher un grand nombre de lecteurs, des plus softs aux plus barbares !

Le mot de la fin

Jamais déçue par cet auteur ! Un thriller qui m’a donné quelques sueurs froides, notamment car je me suis un peu retrouvée dans Basile et ses cauchemars qui hantent ses nuits.

Je recommande !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s