Editions Fleuve noir, Français, Non classé, Polar/thriller français

Sauf – Hervé Commère

Mon premier Hervé Commère ! Il fallait bien que je découvre cet auteur incontournable du thriller français, et j’ai profité de la sortie de son dernier livre pour m’y mettre ! La couverture particulièrement énigmatique et travaillée a titillé ma curiosité, et c’est presque d’une traite que je l’ai lu !

Sauf n’est pas un livre ordinaire. Il est un puzzle, et, aux côtés des personnages, vous devrez assembler une à une les pièces de ce véritable casse-tête pour lever le voile sur des secrets et non-dits vieux de plusieurs dizaines d’années.

Je vous parle aujourd’hui de Sauf, écrit par Hervé Commère, et publié tout récemment chez Fleuve Editions.

L’histoire (4è de couverture)

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.

Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

Les émotions au cœur de l’intrigue

Brrrr, que de noirceur dans ce thriller ! Moi qui suis relativement sensible à la souffrance liée au deuil, j’avoue que ce livre m’a plongé dans une sorte de spleen baudelairien dont j’ai eu bien du mal à me défaire ! Cet état mélancolique est directement lié au personnage principal, Mat, en raison de la perte de ses parents alors qu’il n’était qu’un jeune enfant, dans l’incendie de leur maison. Il a eu la chance d’être recueilli par sa tante qui s’est bien occupée de lui, mais il n’a jamais réussi à tirer un trait définitif sur cette enfance orpheline, qui pourrait l’en blâmer d’ailleurs ? Et quand, à la quarantaine bien tassée, en l’espace de quelques heures, il perd sa maison dans un étrange incendie, et qu’une mystérieuse femme dépose à son dépôt vente un album photo de son enfance alors qu’aucun objet n’est censé avoir été sauvé de l’incendie meurtrier, c’est tout son monde qui s’écroule. L’enquête de sa vie se joue alors entre passé et présent, où le poids du silence ne pèsera jamais aussi lourd que maintenant parce qu’il est le moment d’affronter les démons de son passé.

Dès lors, s’enclenchent les mécanismes du thriller : le rythme se fait plus soutenu, les indices deviennent des découvertes, qui deviennent à leur tour des rebondissements et qu’il est difficile alors de se détacher de son bouquin ! C’est un livre qui se lit d’une traite, parce que cette situation est tellement énigmatique que vous aurez envie de faire la lumière rapidement sur cette quête personnelle.

Plus qu’un thriller, Sauf est en même temps une formidable histoire de relations humaines, car si Mat n’a pas eu la chance de grandir avec ses parents, il a la chance d’être bien entouré à l’âge adulte, entre sa compagne et la fille de cette dernière, ses employés qui sont de véritables et solides appuis pour lui. La psychologie des personnages est développée de manière intéressante, renforçant notre sentiment d’attachement envers eux et cette histoire. On se sent concerné, on ressent de l’empathie et c’est ce qui a conduit, je pense, à cet état mélancolique dans lequel je me suis retrouvée dans toute ma lecture.

Le mot de la fin

La douceur des mots contraste avec la violence des sentiments, Hervé Commère a une sensibilité exacerbée dans sa plume, il joue avec les mots à la manière d’un musicien qui joue avec les notes de musique.

J’ai à nouveau découvert un auteur de thriller français à suivre, et je dois dire que je prends vraiment mon pied à lire des écrivains français !

Publicités

12 réflexions au sujet de “Sauf – Hervé Commère”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s