Edition Le livre de poche, Français

L’oeil de Caine – Patrick Bauwen

image

Je n’aime pas la télé-réalité, je ne l’ai jamais aimée, je ne l’aimerai jamais… Sauf lorsqu’elle prend forme sous la plume machiavélique d’un auteur !

Beaucoup de personnes qui me suivent depuis longtemps ont été étonnées parce que je n’avais jamais lu de livre de Patrick Bauwen, mais je le dis souvent, ce ne sont pas les idées lectures qui manquent, mais le temps !

Si j’ai éprouvé quelques difficultés durant une première partie du livre (je vous en parlerai plus tard), je me suis finalement laissée emporter par l’histoire jusqu’au dénouement… Renversant !

Je vous parle aujourd’hui de L’œil de Caine, de Patrick Bauwen, paru d’abord chez Albin Michel, puis aux Editions Livre de poche.

L’histoire (4è de couverture)

Tout le monde cache quelque chose. Votre voisin, votre femme, votre ami…

Et si vous pouviez tout savoir ? Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes ?

Comme dans « L’œil de Caine » un reality show qui fascine l’Amérique.

Dix candidats, dix secrets. Des gens comme vous et moi. Enfin comme vous surtout, parce que moi, je ne suis pas au programme : je suis l’invité surprise.

Celui qui rôde en attendant son heure.

Celui qui va les embarquer là où rien n’est prévu. Dans mon jeu sanglant. Mon propre mystère.

Mais c’est quoi ce b**del ?!

10 candidats, 10 personnalités différentes : 5 hommes, 4 femmes, et même un enfant ! Ce que la télé-réalité n’a pas encore osé faire presque 20 ans après son apparition, Patrick Bauwen l’a fait ! 10 personnes que tout oppose donc, on passe de la mère au foyer battue par son mari, à l’ex médecin radié de l’ordre à cause d’une lourde faute professionnelle, à la petite starlette de porno à la libido que rien n’arrête et qui ne serait pas sans nous rappeler quelques écervelées qui ont connu un engouement certain après quelques frasques télévisuelles dans notre pays. Le concept de l’émission est que chaque personne porte en lui un secret, quelque chose de lourd à porter, une sorte de Secret Story quoi… En plus divertissant, (ou plus machiavélique) selon votre degré de sadisme !

Sauf qu’ici, le cœur de l’intrigue ne va résider dans la découverte des secrets des participants, aussi gros soient-ils. L’auteur va prendre un chemin complètement différent, qui nous mènera ainsi que les personnages en plein désert de l’ouest américain, dans un village complètement abandonné. Je ne tiens pas à vous en dire plus pour laisser la surprise aux rares Serial Lecteurs qui ne l’auraient pas encore découvert. Forcément, l’effet huis clos se fait ressentir immédiatement, et l’impression de devenir dingue qui va avec aussi !

Et c’est là que j’ai éprouvé quelques difficultés… J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le livre et à avancer dans ma lecture durant une première partie de l’histoire, à partir du moment où on se rend compte que rien ne va se passer comme prévu. Je me suis sentie perdue, autant dans le brouillard que les personnages en fait : le style narratif fait que certaines choses sont plus suggérées qu’écrites, il y a eu en un laps de temps relativement court durant lequel tous les personnages ont été présentés très rapidement, et puis ensuite ça part en vrille sans crier gare. Tous les personnages se réveillent sans savoir où ils sont et c’est cette partie qui a été un peu compliquée pour moi. Ajoutez en plus un mystérieux personnage, Seth, qui intervient régulièrement dans des chapitres écrits en italique, et vous obtiendrez une Anaïs Serial Lectrice en pleine errance ! Et puis je m’accroche, parce que mince alors, ma copine Flo du blog Sang peur et sans reproche l’avait apprécié il y a quelques années et que si Florence, difficile comme elle est (et avec des goûts similaires aux miens) a aimé, c’est qu’il y a vraiment quelque chose à creuser dans ce bouquin. Donc j’ai continué… Grand bien m’a fait! Car quand on est enfin entré dans le vif du sujet et que les cadavres ont commencé à s’accumuler, je n’ai pas pu faire autrement que de lire le reste du livre d’une seule traite!

Je temporiserais cependant ce sentiment négatif : avec le recul et après avoir un peu réfléchis sur L’oeil de Caine, je trouve finalement que cette partie de l’histoire qui consiste en une découverte du nouvel environnement des personnages a entraîné un climat de confusion totale dans les personnages, mais aussi dans celle des lecteurs. Et à partir de ce moment, le rythme devient infernal jusqu’au dénouement final… Et là attention, révélations explosives en prévision ! On accroche ou on n’accroche pas à la fin, le choc est tel qu’il n’y a pas de demi-mesure. J’ai vu autant de lecteurs qui l’ont apprécié que d’autres qui sont restés perplexes. Personnellement, même si je ne m’attendais pas du tout à ça, que je n’aurais jamais imaginé une fin pareille, et qu’elle ne me paraît pas forcément hyper réaliste, moi je l’ai aimée cette fin, tellement inattendue et tonitruante ! Parce que finalement, moi quand je lis un thriller, ce n’est pas forcément pour trouver du réalisme pur et dur à chaque fois. J’adore le réalisme de certains auteurs tels qu’Olivier Norek par exemple, mais ça ne me pose aucun problème qu’un auteur nous propose quelque chose plus dans la fiction, ou que le dénouement final me semble improbable et/ou irréaliste.

Le mot de la fin

Mon premier Patrick Bauwen, et pas le dernier, j’ai bien envie de continuer à le découvrir! Je pense que mon prochain achat de lui sera Le jour du chien, histoire de voir si je continue d’accrocher à son style narratif.

Découverte tardive, mais belle découverte quand même! Comme quoi, c’est bien de sortir des livres de sa PAL de temps en temps!

Je recommande !

Si cette thématique vous intéresse, je peux vous proposer de poursuivre avec : Le vide de Patrick Senécal, ou encore Criminal Loft d’Armelle Carbonnel. Je n’ai pas chroniqué ces deux derniers ouvrages car je n’avais pas encore crée mon blog à l’époque, mais vous ne manquerez pas de trouver de nombreux avis sur la toile.

Publicités

7 thoughts on “L’oeil de Caine – Patrick Bauwen”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s