Edition Aconitum, Fantastique

La guilde des Merlins – T1 Le magicien – Cendrine Nougué

image

Je vais faire une exception pour une fois et vous parler d’un livre qui n’a rien d’un thriller. Vous le savez si vous me suivez depuis un moment, je suis une très grande fan du monde magique d’Harry Potter, qui a bercé mon adolescence et mes premières années de jeune adulte et lorsqu’on m’a proposé de découvrir La guilde des Merlins, de Cendrine Nougué, en me disant que je retrouverais un peu cette ambiance si particulière, je n’ai pas hésité longtemps !

L’histoire

Arthur Sullivan est collégien, il vit à Nantes avec sa mère. Passionné de tours de magie, il partage sa vie d’adolescent entre sa passion et ses deux fidèles amis, jusqu’au jour où un curieux personnage débarque dans sa vie pour venir le chercher et le ramener d’urgence à Londres : sa mère a été hospitalisée d’urgence, et il se trouve qu’elle est dans une sorte de coma. Arthur fera alors la rencontre de sa grand-mère maternelle, une richissime éditrice, qu’il n’a jamais rencontrée, et avec qui le courant passe moyennement bien. Arthur vivra quelques jours en eaux troubles, ne comprenant pas certaines des choses qui se passent autour de lui. Il découvrira alors au fil du temps un monde magique, peuplé d’étranges créatures, et où les contes pour enfants semblent avoir une très grande importance.

Il était une fois…

Si la première partie qui sert à mettre en place l’intrigue m’a parue parfois un peu longue bien que pleine de mystères, à partir du moment où les événements se sont bousculés dans la vie des personnages et où l’histoire magique s’est enfin mise en place, j’ai pu vraiment rentrer dans le livre.

Cendrine Nougué met en place une intrigue et des personnages qui tournent autour des légendes, de la mythologie, du monde imaginaire des fées et des magiciens, du combat obscur entre les forces du bien et du mal également. La guilde des Merlins est une sorte de livre clin d’œil à diverses mythologies, à divers personnages mystiques aussi, mais également à une certaine littérature fantastique grâce à plusieurs citations extraites notamment du Peter Pan de James Barrie de l’Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll ou encore de Tolkien. Certaines allusions font également penser à la saga Harry Potter, je vais bien entendu éviter de comparer à nouveau ce livre à la célèbre saga anglaise, mais on peut retrouver quelques clins d’œil comme par exemple le fait de mettre en scène un adolescent qui n’avait pas connaissance de ce monde magique et qui évoluait dans une vie « normale », ou encore le fait de lui donner deux amis (une fille et un garçon) dont il est très proche et qui vivent à distance ses aventures.

L’auteure nous fait régulièrement vivre des flash-back, mais alors attention les amis c’est pas du flash-back de minette là, c’est un retour plusieurs siècles en arrière, et si vous vous demanderez pendant toute une partie du livre quel est donc le lien entre ces histoires et celle d’Arthur, vous ne trouverez la réponse que bien tard dans l’intrigue de ce Tome 1 (parce que oui, il y a et aura d’autres tomes, je vous en parlerai un peu plus bas).

J’ai particulièrement apprécié le rapport qu’ont certains personnages avec les livres. Ils sont présentés un peu comme des objets précieux, dans de magnifiques librairies en plein cœur de Londres, un peu glorifiés parfois même, et pour des lecteurs amoureux de l’objet livre en lui-même, quel plaisir de lire ces passages et de s’imaginer à la place des personnages dans ces lieux fantastiques !

 

Le mot de la fin

Ce livre peut aussi bien être lu par un jeune adolescent que par les adultes friands de ce genre d’écrits. Il permet de poser l’intrigue, et la fin nous donne clairement envie de continuer pour peu qu’on ait une certaine sensibilité vis à vis de l’univers magique. Le Tome 2 est déjà sorti, et le Tome 3 est en prévision et devrait cloturer la saga.

Cendrine a réussi la prouesse de nous faire oublier les livres du genre que nous connaissions déjà par cœur, en créant quelque chose de bien à elle en y insérant par exemple de nombreux mythes connus. J’ai beaucoup apprécié les très nombreux clins d’œil que l’on peut trouver dans le livre, notamment la citation à chaque début de chapitre. L’ouvrage, bien que paraissant relativement simple au premier abord, se révèle en fait être un ouvrage très documenté, sans pour autant tomber dans un style pompeux et trop lourd. C’est disséminé de manière subtile dans l’ouvrage, et ça lui confère quelque chose de vraiment nouveau dans ce genre littéraire.

Je suis prête pour le Tome 2 qui m’attend sagement dans ma bibliothèque!

Je tiens à remercier Gaylord Kemp et les Editions Aconitum pour m’avoir proposé cette lecture. Je tiens également à rappeler que la cagnotte Ulule est toujours d’actualité, cette maison étant, avec sa grande sœur Fleur Sauvage, en grande difficulté. Si chacun donne ne serait-ce que quelques euros, et/ou relaie l’information sur tous les réseaux sociaux, cela permettra de sauver deux maisons d’édition qui ont l’audace de nous proposer des auteurs émergents et des thrillers de très belle qualité. #FleurSauvageNeFaneraPas.

 

image

Publicités

1 réflexion au sujet de “La guilde des Merlins – T1 Le magicien – Cendrine Nougué”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s