Editions La bête noire, Français, Livre qui décoiffe ta tête de lecteur, Polar/thriller français

Brutale – Jacques-Olivier Bosco

image

Ami lecteur, si tu veux un thriller qui décoiffe ta tête de lecteur sans te faire bouger de ton canapé, cours vite acheter Brutale de Jacques-Olivier Bosco, parce que ce livre est… Détonant !

C’est LE livre qui cartonne chez La Bête Noire en ce moment, mes réseaux sociaux étaient envahis de lecteurs qui ne tarissaient pas d’éloges à son sujet et bien évidemment, je ne pouvais pas passer à côté !

Accrochez-vous, enfilez votre casque de moto, je vous emmène faire la rencontre de Lise !

L’histoire

Lise est flic. Comme son grand-père, comme son père, comme son frère Camille aussi. Elle est ancrée dans la tradition familiale qui veut que chaque descendant fasse partie de la grande maison des forces de l’ordre.

Lise est belle, elle est une sportive acharnée, elle vit sa vie et sa carrière à 300 à l’heure à cheval sur sa grosse cylindrée. Elle défie l’autorité, rien ni personne ne lui fait peur, rien ni personne n’arrive à canaliser cette jeune femme. Elle n’est pas du genre à faire dans la dentelle, Lise, et quand on s’en prend à des proches à elle, le Monstre qui sommeille en elle se réveille et prend le dessus sur tout le reste. Ça monte en elle, comme une vague, ça l’envahit… Et ça explose… De manière brutale !

 Et sinon, j’ai le temps de respirer ou pas?

L’auteur nous avait pourtant annoncé la couleur dès le titre, Brutale est une véritable explosion en terme de rythme, de suspens, de rebondissements, avec une intrigue qui file à 200 à l’heure à l’image de son héroïne qui trace sa route sur sa moto. Point de temps mort ici, Jacques Olivier-Bosco se plaît à nous couper le sifflet à grand coup de retournements de situation ! ça pète dans tous les sens, c’est très cinématographique et digne d’un scénario de série télé à suspens. Pourtant il se dégage une véritable profondeur dans ce livre, qui fait parfois la part belle aux émotions qui gouvernent les comportements des divers protagonistes.

L’écriture est simple et efficace, on n’en demande pas plus à un thriller. Il n’est pas là pour nous faire réfléchir, il est là pour nous accaparer l’esprit, pour nous kidnapper et nous relâcher lorsque le dernier chapitre s’achève. La mission est réussie, je n’aime pas forcément le terme de page-turner qui est bien trop utilisé pour parler d’un coup de cœur, mais force est de constater que je n’ai pas pu m’arrêter de tourner frénétiquement les pages en enfilant les chapitres car j’en voulais toujours plus. J’en suis ressortie essoufflée, vidée, mais comblée!

Mention spéciale pour l’excellente bande-son du livre qui réunit de nombreux morceaux de métal dont je suis très fan, d’où mon tshirt sur la photo =)
image

« Les règles sont faites pour être transgressées »

Vous voulez du flic borderline? Vous allez être servis!

S’il y a une chose qui se démarque de ce livre, c’est la personnalité charismatique de Lise, qui écrase tous les autres personnages qui ne sont que des figurants autour d’elle, à l’image de son frère Camille par exemple que je n’ai pas du tout apprécié.

Atteinte d’un trouble de la personnalité, elle est une véritable bombe à retardement, incapable de gérer ses émotions et maîtrisant difficilement ses accès de colère. Elle a un petit côté Dexter que j’ai beaucoup apprécié, parce qu’au fond, il y a du bon et du mauvais en elle. Elle fait preuve d’une remarquable fragilité lorsque ce sont ses proches qui sont attaqués, mais cette fragilité est loin d’être un handicap pour elle, elle est plutôt son moteur, l’étincelle qui la fera exploser.

Brutale est écrit de telle manière qu’on comprendrait presque le comportement déviant de Lise parce que l’auteur a réussi à nous montrer la part de lumière qu’il y a en elle. On la dédouanerait presque même, parce que son seul moyen de canaliser la violence qui la submerge et de violenter des gens. Elle ne les choisit pas par hasard, elle ne s’en prend pas non plus à des innocents, elle s’attaque uniquement à des mauvaises personnes, passées entre les mailles des filets de la justice.

L’auteur nous plonge habilement au cœur même de la personnalité de Lise, de son comportement maladif, instable, de ses ambivalences et de ses démons. Si elle arrive à cacher ses accès de violences à son entourage personnel et professionnel, elle est incapable de montrer des sentiments comme la peur, l’angoisse ou la tristesse. Elle les vit, les subit, mais jamais elle ne permettra à d’autres de voir cette fragilité qu’elle porte. Et c’est ça qui la rend attachante, elle est une sorte de Lisbeth Salander, une écorchée vive, écorchée partout, tout le temps, qui utilise sa violence comme une cote de maille contre toutes les attaques de la vie.

Le mot de la fin

Un thriller efficace pour tous les lecteurs qui aiment quand ça tabasse !

image

Publicités

7 thoughts on “Brutale – Jacques-Olivier Bosco”

  1. J’ai lu de (nombreux) très bons avis sur ce livre mais aussi quelques déceptions lorsque les personnes n’ont pas du tout accroché à Lise… je crains de me lancer et de me retrouver dans ce schéma-là parce que toutes les critiques soulignent à quel point le texte repose sur elle.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s