Déceptions, Editions Hugo Thrillers, Non classé

Derrière les portes – B.A Paris

image

J’attendais beaucoup de ce thriller, que je voyais partout, sur Instagram, sur Facebook parmi mes contacts, tout le monde avait adoré, je me suis dit « celui-là est fait pour moi ! ». Si je devais résumer mes émotions durant ma lecture, je dirais que ça ressemblait aux montagnes russes : des hauts, des bas, du très bas, mais pas de frissons par contre… J’entends bien que c’est un peu subjectif et mystérieux comme avis, mais je vais bien évidemment tout vous expliquer.

 
image

L’histoire

 Grace et Jack forment un couple parfait aux yeux de leur entourage. Lui est avocat, spécialisé dans la défense des femmes battues, il est très investi par son métier qu’il réussit avec brio vu qu’il n’a jamais perdu une seule affaire. Il est beau, il est riche, il a des airs de gentlemen. Grace quant à elle est une femme dévouée à son mari, elle entretient à merveille son jardin et sa magnifique maison, elle est une cuisinière hors pair et elle a la main verte, une parfaite Desperate Housewives en l’occurrence ! Elle a une jeune sœur, Millie, trisomique, dont elle s’occupe de manière régulière et dont elle est très proche.

 Sauf que si on gratte un peu la couche dorée, on se rend compte que tout n’est pas si rose sous le toit de leur villa. Derrière les portes, se cache une toute autre réalité, celle d’une femme réduite à l’état d’objet, prisonnière des murs de sa maison et de son propre mari…

Un avis en demi-teinte

 J’attendais beaucoup de ce livre, peut-être trop, car je n’ai pas ressenti le même enthousiasme que bon nombre de lecteurs dans mon entourage.

Je suis passée par plusieurs étapes : la première a été de me dire « mais qu’est-ce que je m’ennuie ! », puis après quelques chapitres supplémentaires (sur les conseils de Sandra, Yvan, Marie Jo, Catherine, Valérie, rien que ça ^^ )« contente de l’avoir continué car c’était vraiment pas mal » pour finir sur « ah mais finalement il est vachement bien ! ». Et puis en fait, plus je gamberge et que j’y réfléchis, plus je reste sur un ressenti négatif au sujet de ce livre… (vous avez le droit de dire que je suis instable 😀 )

La première chose qui m’a gênée, c’est  que le début a été long, très long pour moi, à tel point que je me serais crue dans un espèce de SOAP américain, oui je sais c’est dur ça comme critique mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti ! Les situations et les personnes sont bourrées de clichés, les éléments relatés de leur vie quotidienne sont répétitifs à souhait et quand un banal repas entre amis traîne en longueur sur des pages et des pages, clairement, on me perd ! Je me suis vraiment ennuyée durant une bonne centaine de pages, malgré l’écriture agréable de l’auteure. Je reconnais avec le recul que cette première partie a servi à nous implanter solidement dans l’histoire que nous allions découvrir, mais je pense que réduite de moitié, cela aurait été plus supportable pour moi. J’ai bien ressenti, à un moment, un tournant décisif dans l’histoire, faisant basculer ces quelques scènes mondaines dans le vif du sujet, le calvaire de la jeune femme, mais là, deuxième point négatif qui arrive, c’est que je n’ai pas trouvé ça très crédible…

En effet, après les lenteurs… Et bien voilà que maintenant ça va trop vite… J’aurais préféré que l’auteure centre son histoire sur une lente prise de conscience de Grace et de sa descente aux enfers morale, afin que nous puissions assister à tout le processus d’anéantissement que Jack a mis en place pour réduire la vie de sa femme à néant. Ici, ça va trop rapidement, on se dit que si on compare la femme forte qu’elle était avant sa rencontre avec Jack, travaillant sur un poste à responsabilités, gérant sa sœur lourdement handicapée, avec la personne faible et résignée qu’elle est devenue en quelques jours après son mariage. En faisant le comparatif entre son passé et son présent, il paraît peu probable qu’elle tombe dans l’engrenage de son mari de manière aussi rapide et sans se rebeller outre mesure… Le fait de ne pas avoir pris le temps de développer cette partie a fait que je ne me suis pas du tout attachée à la jeune femme, qu’elle m’a même profondément agacée en se laissant faire à ce point sans essayer de s’en sortir alors que les occasions étaient nombreuses.

 Tout n’est cependant pas négatif…

 Je dois bien avouer que si j’ai refermé la dernière page de mon livre sur un sentiment plutôt positif, c’est que la dernière partie m’a plus intéressée. J’ai apprécié la fin de l’histoire, j’ai beaucoup apprécié également le personnage de Millie, la sœur de Grace, qui, pour le coup, apporte une réelle bouffée d’air frais, un réel intérêt à l’histoire. Sa personnalité est relativement étudiée et elle bouscule les à priori que nous aurions pu avoir sur elle. Ce personnage secondaire est pour moi, le personnage le plus important, et le plus attachant de tout le livre.

Le mot de la fin

 Pas évident de décrire un ressenti négatif sans tomber dans le jugement de valeur… Si je la compare avec certains autres livres traitant du même sujet, comme par exemple Le tueur intime de Claire Favan, je dirais que j’ai trouvé l’histoire relativement stéréotypée et que tout est un peu trop simple pour que je le qualifie de thriller psychologique.

Je reconnais cependant une belle plume, c’est facile à lire même si j’aurais préféré que l’auteure se lâche un peu plus afin de nous proposer quelque chose de plus mordant.

Je ne le déconseillerai pas vu le nombre de lecteurs qui l’a aimé, mais moi, il ne m’a pas convaincue… Il en faut pour tous ! En tout cas, n’hésitez pas à me donner votre avis lorsque vous l’aurez lu 🙂

image

Publicités

8 thoughts on “Derrière les portes – B.A Paris”

  1. Tu es instable :-p
    C’est vrai que moi je me suis délecté, même si comme toi je me suis demandé où j’allais durant les 100 premières pages. J’ai trouvé la suite admirable et d’une magnifique tension psychologique. Bien plus crédible que pas mal de romans du genre (mais ce n’est que mon avis)

    Aimé par 1 personne

    1. Suis assez d’acc avec toi Yvan 🙂 Probablement parce que cette ascension se fait justement doucement, tranquillement. J’ai pour ma part adoré la première partie, ce « long » début qui montre bien le tissage de la toile…
      Mais peut-être qu’il s’agit là surtout d’un émotionnel très personnel en fonction d’un vécu…qu’il faut pouvoir capter ou pas !

      J'aime

  2. J’ai lu beaucoup d’avis proches du tien sur ce livre, voir plus négatifs encore. J’étais hyper emballée par l’idée mais au fur et à mesure de ses avis j’ai préféré passer mon chemin…

    J'aime

  3. J’ai bien aimé ce roman même si je pense que certaines parties auraient dû être plus développées. Heureusement que la plume de l’auteur est agréable 🙂
    Par contre j’ai trouvé que tout est allé trop vite sur la fin…c’est assez dommage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s