Arnaldur Indridason, Editions Métailié Noir, Islandais, Nordique, Polar/thriller nordique

Dans l’ombre – Arnaldur Indridason

image

Dans l’ombre, entouré de ses grands frères déjà parus…

Aussitôt sorti, aussitôt acheté, aussitôt commencé… Et terminé! Les thrillers de l’auteur Arnaldur Indridason ne font pas long feu avec moi et je vais devoir songer à une reconversion professionnelle histoire de trouver un métier qui paye mieux, vu qu’un bouquin de 21€ ne fait pas 48h chez moi !

Bien que j’attende avec impatience un nouveau livre avec l’inspecteur Erlendur qui me manque cruellement, je ne suis quand même pas mécontente de partir découvrir autre chose que ce qu’il a l’habitude de faire habituellement. Dans l’ombre est le premier ouvrage d’une nouvelle trilogie que s’apprête à nous dévoiler l’auteur nordique, il est paru le 02/02/2017 aux Editions Métailié

Habillez-vous chaudement, je vous emmène en Islande!

image

L’histoire

Islande, 1941 : Un jeune homme, commercial itinérant qui sillonne l’île pour son travail, est retrouvé mort, une balle dans la tête, dans un appartement de Reykjavik. Le meurtre n’est pas banal, ce tranquille pays étant relativement peu habitué aux crimes de sang de cette violence. Deux jeunes policiers sont mis sur l’enquête, l’un est un islandais pure souche, Flovent, et il est le seul membre de la police criminelle en Islande; l’autre est un islandais de l’ouest, Thorson, c’est à dire que sa famille islandaise a émigré vers l’ouest, au Canada. Les deux policiers sont inexpérimentés et ils craignent, dans un premier temps, que leur manque d’expérience ne rende leur enquête difficile. C’était sans compter sur la pugnacité des deux hommes, qui s’entendront relativement bien durant toute l’enquête malgré le monde qui les oppose. L’enquête les mènera à devoir plonger dans l’univers de l’espionnage ainsi que du nazisme qui frappe de plein fouet l’Europe depuis quelques années.

Monsieur Indridason, je me prosterne devant vous !

Quel bonheur de découvrir qu’un auteur dont on a lu la totalité de la bibliographie traduite en français, soit 16 livres, est encore capable de nous surprendre en nous proposant quelque chose de différent! Si on retrouve bien la plume d’Indridason, simple mais addictive, et l’atmosphère particulière qu’il arrive à créer dans ses romans, l’histoire est relativement différente de tous les livres qu’il nous a proposés jusque là. Bien que cette partie de l’histoire islandaise est assez souvent abordée par l’auteur, en construisant ses livres dans l’histoire contemporaine, avec, à chaque fois, une histoire parallèle ancrée dans le passé, c’est la première fois qu’une de ses intrigues se déroule entièrement dans les années 40, en pleine Seconde Guerre Mondiale.

Si l’Islande a été relativement épargnée par l’invasion nazie, sa position géographique en a fait une base militaire de surveillance importante, pour les américains et les britanniques, et de nombreuses bases et soldats ont envahi le pays durant cette période de l’histoire. Indridason décrit ici l’évolution de la société islandaise, passant de petite bout de caillou perdu dans l’Atlantique nord, peuplé de paysans et de pêcheurs vivant en vase clos dans les campagnes éloignées des villes, à un point stratégique pour les Alliés. Ce changement vers la modernité ne s’est pas fait sans mal, et l’auteur décrit une population sur ses gardes, peu enclin au changement, à contrario des femmes islandaises qui ont trouvé là un moyen de s’émanciper au bras de militaires étrangers. Et s’il y a bien une chose qui caractérise le peuple islandais, c’est la difficulté à s’ouvrir aux autres et au changement (c’est d’ailleurs une des choses qui m’attirent tellement dans ce pays, ce besoin qu’ils ont de protéger profondément leurs terres et ce qu’ils sont !)

Avec Dans l’ombre, nous sommes bien dans un thriller historique, à l’image d’Opération Napoléon que je vous présentais il y a quelques mois, et pourtant, à aucun moment, je n’ai ressenti le poids d’une certaine lourdeur qui caractérise les thrillers historiques. Je n’aime pas vraiment (du tout) les thrillers et polars historiques, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs mais je préfère de loin les intrigues qui se déroulent dans le monde contemporain, et pourtant une fois le livre commencé je n’ai plus réussi à le quitter tant le récit est absorbant ! L’auteur ne nous perd pas dans des détails historiques inutiles, et pourtant il en distille, petit à petit, de manière à provoquer le sentiment d’un récit totalement immersif. Vous allez me dire, je vous vois arriver, que c’est parce que l’intrigue se déroule en Islande que j’ai autant accroché. Et bien non, j’arrive à rester objective même lorsque mes livres se déroulent en Islande 🙂 Preuve en est de certaines de mes chroniques qui ont totalement démonté certains livres d’auteurs islandais que je n’avais pas du tout aimé parce que le seul sentiment que j’ai ressenti, durant ma lecture, était un ennui profond!

J’ai constaté, au fil de mes lectures, un changement majeur dans l’écriture d’Indridason. Même si on reconnaît bien sa griffe à chaque lecture, je constate que l’auteur a pris le parti d’écrire des livres où l’action est plus intense et dynamique que dans ses premières parutions où l’enquête était menée de manière relativement calme (j’ai d’ailleurs failli arrêter plus d’une fois le premier livre que j’ai lu de lui tant je m’ennuyais et m’embrouillais avec les noms islandais des personnages, des rues ou des villes!). L’auteur étant traduit dans 37 pays, ce changement est-il mis en oeuvre pour s’adapter à un public étranger et plus large que le public islandais ? Je ne sais pas répondre à cette question, en tout cas, terminée l’impression de thriller calme depuis quelques temps, les livres sont avalés à la vitesse d’un éclair (parce que moi, plus c’est calme, et plus je mets du temps à le lire ^^) et les rebondissements se succèdent à un rythme intéressant.

Le mot de la fin

Quoi vous dire? Achetez-le vite, lisez-le vite, découvrez cet auteur islandais à tout prix parce qu’il est, pour moi, le Maître du polar nordique, loin, très loin devant tous les autres !

Mention particulière pour Eric Boury, le traducteur du livre et de bien d’autres livres islandais, qui a fait à nouveau un travail remarquable!

Et la grande surprise, c’est que le Tome 2 sortira, toujours aux Editions Métailié, en octobre 2017 !!! Vivement octobre !

image

Publicités

6 thoughts on “Dans l’ombre – Arnaldur Indridason”

  1. Quand on aime, on ne compte pas …
    Cela dit, je suis bien d’accord avec toi. Il faudrait pouvoir échanger ou emprunter …
    Et pour Arnaldur Indridadon , iras-tu au Quai du Polar à Lyon, il devrait être présent !!!
    J’adore tes chroniques, ta passion pour les polars et thrillers, ton enthousiasme, çà fait du bien par les temps qui courent …
    Bien cordialement,
    Laurent

    PS : ton site, quelle classe !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s