Editions La Liseuse, Français, Polar/thriller français

L’emprise des sens – Sacha Erbel

image

 

Oyez Oyez, je vous parle aujourd’hui de mon premier livre de l’année!

Préparez vos valises, je vous emmène cette fois à la Nouvelle Orléans!

L’histoire

Talia est une jeune française, elle vit à Paris et travaille dans une banque. Suite à une énième déception amoureuse, elle décide de partir seule en voyage, à La Nouvelle Orléans. Dès son trajet en avion, elle commencera à faire des cauchemars relativement violents, qui se multiplieront à son arrivée sur place. Alors qu’elle flânait dans le cimetière de la ville dans laquelle elle loge, son attention est attirée par un attroupement de personnes. En s’approchant, elle se rend compte qu’il s’agit de badauds et de policiers qui sont occupés sur une scène de crime. En s’approchant, elle découvre stupéfaite que la scène de crime est la même que celle qui lui est apparue dans son rêve la nuit passée. Rapidement, les enquêteurs se focaliseront sur elle car la veille au soir, elle avait dîné accompagnée de l’homme retrouvé mort. Si elle est un temps soupçonnée, elle sera rapidement mise hors de cause, et participera à l’enquête de façon assez informelle, venant en aide aux enquêteurs avec qui elle a tissé des liens, grâce à ses visions.

image

Initiation au voyage et à la magie vaudou

C’est une plongée dans les rues de La Nouvelle Orléans que nous propose Sacha Erbel. Si j’avais déjà envie de partir en voyage sur place avant ma lecture, ce livre m’a encore plus confortée dans mon envie de découvrir ce secteur des Etats-Unis. L’auteure développe largement les descriptions des rues et quartiers, elle a réussi à insuffler à son récit l’atmosphère particulière qui règne là-bas et cela a contribué à nous plonger dans l’intrigue. L’histoire est originale, de par le thème abordé, et l’enquête est centrée sur les rites vaudou. Si dans un premier temps j’ai apprécié l’évocation de ces pratiques occultes, l’histoire a par moment pris un tournant surnaturel qui m’a dérangé, moi qui ne suis pas vraiment portée sur ce type de lecture. On n’est pas dans un livre fantastique, l’enquête policière est tout de même l’action principale de l’histoire, mais le côté surnaturel ne m’a pas vraiment attiré et j’ai par moment un peu décroché. Je ne suis pas une lectrice portée sur ce genre d’ouvrages, je vous en avais déjà parlé. J’ai tout de même apprécié que le récit ne tombe pas dans la caricature du fantastique, à savoir qu’ici, pas de surenchère dans ce qui fait peur, pas de portes qui claquent toutes seules et de poupées maléfiques qui se réveillent la nuit pour vous trancher le gosier.

Je reconnais néanmoins l’important travail de recherche de l’auteure à ce sujet.

L’emprise des sens est le premier ouvrage de l’auteure. J’ai trouvé l’exercice plutôt réussi, le texte est accrocheur de par sa lecture facile, il est écrit au présent et j’aime BEAUCOUP l’utilisation du présent. En effet, pour moi, l’utilisation du passé simple met une certaine distance avec le lecteur, et fait qu’on lit une histoire mais qu’on ne sent pas beaucoup concerné. L’effet donné par le présent rend le livre beaucoup plus dynamique, plus vivant. C’est comme si nous assistions en direct aux événements qui se déroulent dans un livre, et avouez que lorsqu’on lit un thriller ou un polar, c’est plutôt pas mal de ressentir ce genre de choses. L’écriture est, comme je l’ai dit plus haut, agréable, et a contribué à me faire terminer le livre.

J’ai trouvé Talia, le personnage principal, vraiment très abouti au niveau de son étude. Elle est une héroïne attachante, et bien qu’un peu naïve et assez peu maîtresse de ses émotions, elle reste quelqu’un de profondément entier et les traits d’humour qui lui sont prêtés même dans les situations catastrophiques  ajoutent une note récréative au récit sans pour autant lui faire perdre son côté noir et thrilleresque (oui oui, ça existe  😀 !)

Le mot de la fin

Ce livre trouvera très certainement son public, il y a de nombreux lecteurs qui aiment les thrillers mêlant enquêtes réelles et éléments surnaturelles.  J’ai personnellement besoin de lire des livres d’un profond réalisme et ce n’est pas le cas ici. Je l’ai néanmoins terminé, preuve que la plume de Sacha Erbel a tout de même réussi à me convaincre assez pour me donner l’envie de connaître le dénouement de l’histoire.

Je remercie par ailleurs Helene Babouot et les Editions La Liseuse de m’avoir permis de découvrir ce roman.

image

Publicités

2 réflexions au sujet de “L’emprise des sens – Sacha Erbel”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s