Editions Le Livre de poches, Français, Jacques Expert, Polar/thriller français

Tu me plais – Jacques Expert

image

J’ai récemment découvert l’auteur Jacques Expert avec La femme du monstre et j’ai eu rapidement envie de continuer à découvrir sa bibliographie car j’ai vraiment adhéré à son style d’écriture. J’ai enchaîné sur Tu me plais qui est un tout petit livre qui se lit très vite, et encore une fois, bravo Mr Expert, c’est une réussite !

L’histoire

L’action se passe en grande partie dans les rames du métro parisien. Stéphanie croise la route de Vincent sur les quais, en attendant le prochain métro. Elle est jolie, et Vincent se sentira rapidement attiré par elle, surtout par son cou gracieux qui l’obnubile complètement. La rame arrive, les deux jeunes gens prennent place et le trajet commence. Stéphanie s’accrochera avec un passager et c’est Vincent, profitant de ce moment d’agitation pour entrer en contact avec elle, qui viendra en aide à la jeune femme. Il s’installera ensuite à ses côtés, et ils feront connaissance ensemble, au fil des stations ramenant la jeune femme chez ses parents. Le charme opère rapidement, Vincent est un est séducteur, il est beau, et la jeune femme basculera rapidement dans les filets du prédateur.

 Ce que j’en pense

Tu me plais est un livre très court, de 185 pages, qui se lit d’une traite. La lecture file, à l’image du métro qui parcourt sans obstacle les boyaux sombres de la capitale. L’action est rapide, le livre se présentant un peu comme une nouvelle. On se dit parfois, à certains moments durant notre lecture, que tout ça est un peu gros et que les choses ne peuvent pas aller aussi vite entre deux individus… On se dit qu’elle est un peu naïve Stéphanie, de suivre aveuglément cet homme qu’elle ne connaît pas, alors qu’un Serial Killer sévit dans Paris, qu’il égorge sans scrupule de jolies femmes, au hasard de son chemin… Mais on se prend au jeu et, en véritable page turner, on avale goulument les pages au rythme des traversées de stations et l’histoire nous embarque en tant que témoin de cette dangereuse rencontre.

L’originalité de livre réside dans le fait que chaque chapitre se passe durant le voyage entre deux stations. On suit ainsi, le parcours de la jeune femme, et cela nous permet de nous rendre compte de la rapidité avec laquelle les éléments s’enchaînent.

L’écriture est toujours agréable, on ressent la griffe de Jacques Expert, il y a des similitudes dans l’écriture avec La femme du monstre bien qu’on soit dans une situation totalement différente… Différente ? Quoique… Pas si différente que ça en fait ! On retrouve ici un homme, un chasseur de proie, un assassin et un manipulateur. Même si l’histoire est foncièrement différente et que cette fois, il n’y a pas de lien familial entre la victime et le bourreau, il semble que le thème de l’homme prédateur soit un sujet de prédilection chez cet auteur. A vérifier dans mes futures lectures dont je ne manquerai pas de vous parler prochainement, pour savoir si mon sentiment se confirme !

C’est l’effet papillon…

L’histoire de cette rencontre est le prétexte pour l’auteur de montrer les conséquences, parfois catastrophiques, que chacune de nos actions peuvent entraîner sur la vie d’une autre personne. Ainsi, par un mauvais concours de circonstances, Vincent rencontrera Stéphanie car il a loupé le métro précédent, le flic présent dans la rame ne reconnaîtra pas le meurtrier qui est assis en face de lui alors qu’il a son portrait dans sa poche, et les exemples de hasards malheureux, dans ce livre, sont nombreux. Ces malheureux enchaînements nous provoqueront un sentiment anxiogène qui ne nous quittera pas durant notre lecture, avec un point culminant dans la dernière partie du livre car on assiste à une véritable course poursuite. On essaie de démêler les fils, de calculer les chances que Stéphanie a d’échapper à la lame tranchante de Vincent, on se dit que c’est bon, elle va bien finir par croiser son petit-ami qui est sur le chemin pour la retrouver, on est en pleine incertitude jusqu’au dénouement final…

L’auteur nous explique dans chaque chapitre, en italique, telle une démonstration, comment les décisions prises dans son entourage et les événements extérieurs ont influencé son « destin ».

Un personnage trouble

La personnalité de Vincent est largement développée dans ce livre, et on découvrira les événements passés, sous forme de flash-back, qui ont contribué à faire de lui ce qu’il est aujourd’hui, un prédateur, froid, aux pulsions meurtrières. Il n’est pas attiré par les femmes, il n’est pas séduit, les rapports physiques avec elles le dégoûtent. Ce qui l’attire invariablement, c’est leur cou, qu’il aime fin et fragile, et qu’il aime trancher brutalement. Il est un parfait manipulateur et il arrive à hypnotiser les femmes pour les charmer et arriver à cet extase ultime qui est celui d’entendre ses victimes pousser leur dernier râle…

Le mot de la fin

Ouf, je suis une provinciale! Non parce qu’après avoir lu un livre comme ça, j’aurais tendance à être un peu angoissée si je devais prendre le métro régulièrement!

Un thriller diaboliquement efficace!

Publicités

3 réflexions au sujet de “Tu me plais – Jacques Expert”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s