Editions Points, Français, François-Xavier Dillard, psychologique

Fais-le pour maman – François-Xavier Dillard

[ Alerte coup de cœur!!!! ]

image

Pas de suspens, j’annonce la couleur dès le début, ce livre est un des meilleurs livres de mon été littéraire!

Je sais que bon nombre d’entre vous ont déjà découvert Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard, mais vous savez que j’ai toujours un train de retard et que je lis bien souvent les livres après tout le monde moi 🙂 Je laisse passer l’effervescence, et quand ça se calme, hop c’est à mon tour et j’en remets une couche!

L’histoire

Sébastien est un jeune enfant de 7 ans, qui vit dans les années 70 avec sa mère et sa sœur Valérie. Le père est aux abonnés absents, et la mère enchaîne deux emplois pour subvenir aux besoin de sa petite famille, et sa relation avec son adolescente de fille est particulièrement compliquée. Et puis un soir la fatigue, puis les cris, les pleurs, et le drame. Valérie est sérieusement blessée lors d’un différend avec sa mère, les secours arriveront sur place et trouveront une scène de chaos : l’adolescente bien que vivante baigne dans son sang, la mère est hagarde et l’enfant est en pleine crise de larmes. La mère accuse rapidement son fils, en affirmant qu’il est l’agresseur et que ce n’est pas elle qui a fait ça. Elle en prendra pour 5 ans de prison, la famille volera en éclat et les deux enfants seront séparés pour être confiés à des familles d’accueil différentes, ils seront suivis sur le plan psychologique et se verront régulièrement durant l’enfance de Sébastien.

Retour dans le présent, on suit maintenant Sébastien adulte. Il est veuf, et est devenu un médecin respecté et très impliqué dans la guérison de ses patients, il anime aussi des groupes d’entraides et n’hésite pas à passer plus de temps avec ses patients qu’avec ses deux filles. On fait également la connaissance de Claire, nouvellement affectée dans un petit commissariat en tant que commissaire. Suite à un drame personnel, elle a été démise des fonctions prestigieuses qu’elle occupait jusqu’alors, et se retrouve dans cette région qu’elle n’a pas choisie et n’apprécie pas vraiment.

Et puis un décès inexpliqué survient parmi les jeunes patients de Sébastien, puis deux… Et ça commence à devenir suspect aux yeux de la police qui vont alors faire remonter un lourd passé enfoui au plus profond de son être.

image

Autopsie d’un coup de cœur

L’histoire commence très fort, dès le prologue. Je m’ennuie très souvent en général pendant les prologues, car souvent il y a une sorte de mauvais suspens qui s’installe, et qui nous poursuit durant notre lecture et ça a tendance à parasiter ma lecture. Ici, le prologue nous donne le ton dès le départ et il ne faudra pas attendre les dernières pages du livre comme habituellement pour le comprendre.

Il s’agit ici d’un thriller psychologique dans la plus pure tradition. La psychologie des personnages est complexe et largement décortiquée par l’auteur, chaque personnage a une histoire trouble qui vient le parasiter dans sa vie actuelle. Comment se remettre d’un drame, vécu à 7 ans? Comment se remettre d’un mari violent qui nous bat et qui nous pousse à faire l’impensable? On dirait pourtant, à première vue, qu’ils ont tous tourné la page de leurs traumatismes, à grand renfort de suivi psychiatrique. On se demande comment Sébastien en est arrivé là où il en est après avoir vécu un drame familial de cet ampleur. Et puis on comprend rapidement qu’il n’a pas tourné la page sur son passé, il s’en acclimate, il vit avec et régulièrement certains événements banals de sa vie actuelle le font replonger dans un état de quasi catatonie dont il aura bien du mal à se remettre. Il est pourtant un père exemplaire avec ses filles, à part ses absences pour son travail, il est un père aimant, surtout depuis la mort de son épouse. Il est aussi un médecin respecté de tous, et pourtant fortement marqué par les drames de sa vie.

Il est question de vengeance aussi, la vengeance sourde et froide qui anime la personne écorchée vivre, qui, animée de ce sentiment de revanche, en devient un véritable psychopathe prêt à tout, y compris impliquer des innocents, pour assouvir leur soif de représailles.

Le style François-Xavier Dillard

L’auteur alterne les aller-retours entre le passé et le présent, comme il l’a fait dans son premier livre que j’ai chroniqué récemment Un vrai jeu d’enfant , toujours de manière naturelle au fil du récit et sans nous perdre à aucun moment. C’est en apprenant quel a été le passé de chaque personnage qu’on arrive à comprendre leur psychologie et les stigmates que porte la psyché des victimes une fois devenues adultes.

Les chapitres sont courts, c’est le deuxième livre de François-Xavier Dillard que je lis et cela semble être la norme chez lui. Ça implique à nouveau un rythme de lecture rapide et trépident qui plaira aux lecteurs de thrillers. Comme dans le précédent livre, les chapitres se terminent très régulièrement par une montée d’angoisse, de stress, de questionnements, et ça durant tout le livre.

La lecture est facile grâce au style d’écriture limpide de l’auteur, mais elle est très éprouvante car elle touche à des sujets tabous, notamment celui de la violence familiale. L’écriture n’est pas formatée, on est loin de l’enquête policière où le flic plein de clichés enquête jusqu’au dénouement (positif, soyons dans le cliché jusqu’au bout) final.

Et une réserve…

L’auteur donne régulièrement la parole, par le biais de chapitres écrits à la première personne, à Léa, l’aînée de Sébastien qui n’a que 12 ans. Son langage et son sens de l’analyse ne conviennent pas vraiment à ce que peut être l’état d’esprit d’une ado de 12 ans. Cela n’a cependant pas perturbé ma lecture et ne m’a pas empêché de faire de ce livre un de mes coups de cœur!

Je n’ai ressenti aucun temps mort durant ma lecture, j’ai été complètement prise dans le tourbillon des chapitres et ce livre me laisse d’ailleurs une impression de malaise, comme souvent quand j’ai terminé un thriller psychologique… Tous les ingrédients sont donc là pour faire que vous n’arrivez pas à décrocher de votre livre!

image

Publicités

5 thoughts on “Fais-le pour maman – François-Xavier Dillard”

  1. Jolie chronique super complète qui me donne encore de découvrir ce coup de coeur. J’apprécie grandement les thrillers psychologiques qui sont bien construits et celui-là à l’air d’être un bel exemple.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s