Auto-édités, Fantastique, Julie JKR

La vengeance de Claire – Julie JKR

jkr

 

[ Attention, il serait bon de lire le premier livre de Julie JKR avant d’envisager de lire celui-ci! Je vais essayer au maximum de faire attention à ne pas spoiler le tome 1.

Je vais mettre en italique le résumé que je vais faire du tome 2, et je vous conseille très fortement d’éviter de lire cette partie de ma chronique pour éviter de vous gâcher le plaisir de la découverte du Couloir des âmes.]

 

J’ai fait la connaissance virtuelle de Julie JKR sur Twitter il y a quelques mois, j’ai bien apprécié Le couloir des âmes et j’ai pas mal discuté avec l’auteure ensuite. Elle m’a gentiment proposé de lire le manuscrit de son nouveau bébé à paraître en septembre prochain afin de lui donner de manière objective mon avis de lectrice. J’ai évidemment accepté l’exercice, en lui expliquant de mon point de vue le plus honnête et objectif possible ce que j’avais pensé de son nouveau livre. Je vais donc vous présenter ici en avant-première, La vengeance de Claire. Il s’agit de la suite du premier livre de cette auteure auto-éditée originaire de Lorraine (Cocoricooooo !), Le couloir des âmes (cliquez pour lire mon semblant de chronique, à l’époque où je n’étais pas encore blogueuse).

 

La vengeance de Claire, c’est l’histoire de…

On retrouve donc la jeune Claire dans une bien mauvaise posture. Prisonnière de Marshall dont elle a fait la connaissance précédemment, elle va subir l’enfermement, les supplices et la torture de son bourreau qui ne lui épargnera pas grand-chose en matière de sévices, au même titre que ses autres victimes. Marshall a plusieurs dons qu’il utilise en fonction des situations, pour prendre l’apparence physique de quelqu’un d’autre, pour régénérer les plaies et mettre un terme temporaire aux souffrances pour mieux recommencer ses tortures ensuite, pour entrer dans la tête de ses victimes directes ou collatérales, et ressentir leurs sentiments et entendre leurs pensées… Claire est curieuse, Claire est tenace et a la rage de vaincre son bourreau pour s’échapper de cette situation. Elle rencontrera alors d’autres prisonnières qui vont tantôt la mettre en garde contre Marshall, tantôt lui venir en aide. On retrouvera également Eloïse, la propriétaire de l’auberge qui avait accueillie Claire, en bien mauvaise posture. En effet, après la disparition de sa jeune protégée, en fouillant sa chambre, elle trouvera un mystérieux journal intime, solidement fermé. Eloïse s’est mise en tête de faire toute la lumière sur cette affaire, à l’aide de Simon le policier qui était en charge de l’enquête.

Ce que j’en pense

Je suis une grande lectrice de thrillers et polars purs et durs, c’est ce qui me fait le plus vibrer. Néanmoins depuis quelques mois je me suis un peu (un peu j’ai dit !) ouverte au genre du thriller fantastique que j’avais délaissé durant plus de dix ans. Et donc quand tu lis une centaine de livres par an dans le même genre littéraire, c’est un peu compliqué de passer à un genre auquel tu n’es pas habituée. C’est d’autant plus compliqué de faire une chronique ensuite car je n’ai que peu d’éléments de comparaison.

C’est donc à cause de ça que j’ai eu un peu de mal à aborder ce livre. Il démarre fort, on rentre directement dans le vif du sujet, dans une sorte de réalité parallèle. Je me suis dit « Anaïs, il faut que tu te détaches de ce que tu lis habituellement, mets de côté ton expérience de lectrice de polars sinon tu ne pas réussir à rentrer dans le livre.« . Et ça a fonctionné : à partir du moment où j’ai réussi à faire le vide dans ma tête et à me mettre dans une sorte de bulle, j’ai accepté que je lisais du fantastique, en oubliant mes préjugés sur ce genre et le fait que « non ça ne peut définitivement pas arriver dans la vraie réalité« , j’ai vraiment plongé dans l’histoire sans me poser de question et je me suis laissée portée par la plume de Julie jusqu’au dénouement final.

L’ambiance de l’intrigue est très différente par rapport au Couloir des âmes : effectivement, alors que dans le T1, l’ambiance est montée crescendo, ici l’auteure attaque très fort, c’est un festival d’horreurs, de magie noire et de surnaturel dès le tout début du livre et ça durera jusqu’à la dernière page du livre, exceptés quelques passages plus calmes par moment. Les personnages aussi ont évolué, Claire notamment… Alors que nous avons rencontré une jeune femme sage, douce, vulnérable lors du T1, on la retrouve ici combative, guerrière, pugnace, prête à prendre tous les risques et à subir les pires colères de son bourreau pour trouver un moyen de s’en sortir.

Ce deuxième livre est également bien plus sombre que le premier, j’ai eu l’impression d’avancer dans une maison noire, lugubre, humide durant toute ma lecture. Cela renforce le sentiment glauque qu’on ressent pendant une partie de notre lecture.

Je n’ai pas ressenti de peur à proprement parler durant ma lecture, en même temps il en faut pour me faire flipper avec un livre (c’est bien plus simple avec un film par contre ah ah!) mais j’ai éprouvé une sorte de suspens durant la quasi-totalité de ma lecture, parce que je voulais comprendre où est-ce qu’elle allait nous emmener, savoir s’il existe une échappatoire à cet enfermement et quel allait être le dénouement final

L’écriture de l’auteure a évolué entre le premier livre et le second. Je trouvais que le premier manquait de maturité, que l’écriture était un peu trop gentille pour le genre d’histoire qu’elle avait à nous raconter. Ici, Julie commence à libérer doucement son style d’écriture mais on sent qu’elle a envie d’aller encore plus loin mais qu’elle s’inflige une sorte d’autocensure. L’écriture est parfois un peu trop conventionnelle, les phrases courtes trop nombreuses, et moi, lectrice barbare que je suis, j’avais envie de l’aider à desserrer les liens qu’elle se met toute seule et qui l’entravent pour qu’elle aille plus loin dans l’histoire, plus loin dans les descriptions de scènes difficiles. Je pense que son lectorat est prêt pour ça, et qu’on est de plus en plus de lecteurs à vouloir trouver des ouvrages qui sortent des sentiers battus, qui ne sont plus édulcorés ou politiquement corrects (ma phrase fétiche vous l’aurez remarqué!)

Le livre est écrit à la troisième personne, cela donne donc un sentiment d’être extérieur à l’histoire et d’être simple spectateur, sans y prendre part. J’y ai longuement réfléchi depuis que je l’ai terminé hier et je pense que j’aurais préféré une narration à la première personne, afin de comprendre et de ressentir les sentiments qui animent le personnage principal durant toutes les épreuves qu’elle traverse. De plus, ça aurait pu ajouter un peu plus de trash dans l’action et sans doute que cela aurait été plus simple pour l’auteure de se lâcher et d’aller plus loin dans l’horreur.

Et soudain, badaboum !

Arrivée aux dernières pages, je clique sur ma liseuse, et je constate avec effarement les Remerciements qui arrivent. « Terminus tout le monde descend ! »  Quoi ??!!! Un nouveau personnage, une révélation fracassante, et ça s’arrête là ? Julie dis-moi qu’il y aura un Tome 3 ! Non ?!! Un jour peut-être alors ? Parce que là, tu as clairement la possibilité de rebondir et de poursuivre la série !

 

Le mot de la fin…

Julie, sors de ta carapace, et ose, ose encore plus pour le prochain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s