Non classé, Polar/thriller français

Mardi Conseil #2 – Gilles Caillot

Aujourd’hui sur la Twittosphère, c’est #MardiConseil. L’occasion pour moi de revenir sur des livres lus les derniers mois ou dernières années, avant que je ne commence mes chroniques.

Mon blog étant tout récent, je voulais donner une place de choix à mon auteur préféré.

Coup de projecteur donc sur Gilles Caillot.

image

Qui est-il ?

Gilles Caillot est un auteur lyonnais. Son truc à lui c’est principalement le thriller gore, le très violent, le qui « décoiffe ta tête de lectrice sans te faire bouger de ton fauteuil », celui qui te remue les tripes, du lourd quoi! à ne pas mettre entre les mains des lecteurs un peu sensibles…

Sa bibliographie

On peut décomposer son oeuvre en 3 parties :

La quadrilogie Zanetti : Les ailes arrachées des anges, Immondanités, Reminiscence, L’ange du mal.

3 one-shot : L’apparence de chair, Bas-fonds, Lignes de sang

Son dernier livre et premier thriller psychologique : La couleur des âmes mortes

Je ne vais pas vous faire ici le résumé de chacun parce que l’article risque d’être un peu long… Je vais simplement vous faire part de mon sentiment de lectrice concernant la quadrilogie Zanetti et La couleur des âmes mortes.
image

La quadrilogie Zanetti

Elle est et restera encore un moment je pense le coup de cœur de ma vie de lectrice. J’y ai découvert du politiquement incorrect, des scènes super difficiles, des rebondissements en fin de chapitre sans que tu t’y attendes. Cette quadrilogie nous plonge dans les enfers de la société, on est loin du gentil petit polar où le flic mène sa gentille petite enquête sur un meurtre quelconque. Les thèmes abordés sont très durs, les scènes sont parfois d’une horreur absolue, il y a des scènes de tortures, de cannibalisme, des autopsies, et pour la première fois de ma vie j’ai eu la nausée en lisant un passage d’un de ces livres… Toute l’histoire s’imbrique parfaitement, page après page, tome après tome. Gilles manie avec précision la manipulation de ses lecteurs, il te balade, c’est lui qui te mène sur de fausses pistes avant de t’attraper et de te faire revenir à la réalité, à sa réalité à lui, à son histoire telle qu’il veut te la faire lire.

J’ai pris 1000 pages de claques dans la schness (pour les non-lorrains ça veut dire « la gueule » 😀 ) J’ai été bluffée, j’ai eu le souffle coupé, j’ai mis plus d’un mois à m’en remettre. J’ai connu la fameuse « Dépression littéraire » dont je parle régulièrement, pendant laquelle je n’ai pas réussi à enchaîner sur d’autres livres tellement je trouvais tout ce que je lisais fade et commun.

L’évolution de l’écriture et ses débuts dans le thriller psychologique

Concernant La couleur des âmes mortes, il s’agit du p’tit dernier, paru aux éditions du Caïman. Ici changement de style, on laisse de côté le gore pour aller du côté non moins difficile de la souffrance psychologique. C’est dur, c’est bouleversant, ça nous fait nous poser un certain nombre de questions « Qu’est-ce que je suis prêt à faire pour retrouver et punir l’assassin de notre enfant? Jusqu’où suis-je prêt à aller? »

Inexorablement,dès le premier chapitre, je suis embarquée dans l’histoire sans plus pouvoir m’en défaire. Ce livre est une descente aux enfers psychologique, celle d’un père qui veut venger la mort de sa fille. Cette vengeance apportera son lot de dommages collatéraux. Le narrateur change régulièrement, parfois à la première personne, parfois à la troisième… On est tantôt omniscient, tantôt simple spectateur de ce que l’auteur veut bien nous montrer. La lecture est parfois vraiment difficile, parce que le sujet de la pédophilie est délicat à traiter. Cependant il n’est pas tombé dans le piège en mettant en avant des scènes pédophiles insupportables, ce qui aurait eu pour effet de donner au livre une odeur de voyeurisme malsain qui, je pense, ne m’aurait pas plu. Je ne dis pas que c’est une balade bucolique ce livre. Non. C’est cru, c’est noir et douloureux même pour des personnes comme moi qui ne sont pas parents.

C’est bon, c’est très bon, c’est écrit d’une main de maître, et ça a reçu dernièrement le prix Les Petits Mots des Libraires.

Le prochain roman de l’auteur sera à nouveau un thriller psychologique et les quelques extraits dévoilés par l’auteur sur les réseaux sociaux ne font que renforcer mon impatience à l’avoir entre les mains! Il faudra néanmoins être patient et attendre encore quelques mois.

[ Bref, j’ai eu un coup de foudre littéraire ]

 

Publicités

3 thoughts on “Mardi Conseil #2 – Gilles Caillot”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s