Polar/thriller français

La nuit n’est jamais complète – Niko Tackian

image

La nuit n’est jamais complète, c’est l’histoire de Jimmy et Arielle, un père et sa fille, qui se retrouvent bloqués par la police au milieu de nulle part, quelque part au milieu d’un désert aux Etats-Unis. Ils font connaissance avec plusieurs autres personnes qui sont également bloquées au même endroit. La première nuit passe, tous dorment dans leur véhicule. A leur réveil, plus de policiers, et plus de batterie dans toutes leurs voitures non plus… Ils vont alors entamer un périple à pied pour essayer de sauver leur vie. Il fait chaud, ils n’ont ni à boire, ni à manger. Ils arriveront dans une petite ville désaffectée, près d’une ancienne mine abandonnée où ils établiront leurs quartiers le temps de trouver une solution. Sauf que là, des faits étranges se produisent : découvertes macabres, agressions, bruits inexpliqués…


Niko Tackian a réussi l’exploit de tenir le lecteur en haleine durant près de 300 pages, dans un huis-clos étouffant. Concrètement, il ne se passe pas énormément de choses durant ce périple. Il s’agit plutôt d’une errance guidée par un instinct de survie que seule la peur de mort peut provoquer. Je me suis demandé pendant toute ma lecture si le récit était réel ou irrationnel et si la solution à cette folie n’était pas plutôt dans un monde parallèle… Jusqu’à la chute finale, déstabilisante, un véritable cataclysme dans ta tête de lecture [ouais j’aime cette expression =) ], où tu commences à comprendre que toutes tes suppositions étaient mauvaises et que l’auteur t’a baladée comme un pantin. Les chapitres sont très courts, ce qui renforce une fois de plus la sensation oppressante.


Addictif, pas réussi à le lâcher avant la dernière page, j’ai du me relever de mon lit à 00h30 pour ne pas m’endormir et le terminer 😁. ça piquait un peu les yeux ce matin !
Je valide +++ et remercie ma Floflo chérie pour ce beau cadeau d’anniversaire 💕

Publicités

2 réflexions au sujet de “La nuit n’est jamais complète – Niko Tackian”

  1. Ton avis me fait énormément pensé à ce que j’avais ressentis pour « Les fractures de la raison » qui est un livre type psychologique, pendant lequel je ne savais pas si ce qui était raconté faisait lieu de réel, ou d’irréel. Je voyais l’illusion partout, au point où, comme le personnage principal, je devenais folle. Et finalement, la fin était incroyable, puisqu’elle nous montrait à quel point l’auteur nous avait manipulé pendant tout le livre. En tout cas, je vais regardé ce livre de plus près !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s